Clicky

PewDiePie lâché par Disney et… YouTube

PewDiePie enchaîne les déconvenues depuis le début de la semaine. Après Disney, YouTube a en effet décidé de le lâcher et d’annuler ainsi la seconde saison de sa série.

Felix Arvid Ulf Kjellberg est une véritable célébrité dans le petit monde des YouTubeurs et cela n’a rien de surprenant, car sa chaîne compte un peu plus de 50 millions d’abonnés. Elle est donc très fréquentée et cela s’en ressent évidemment sur ses vidéos puisqu’elles totalisent en moyenne entre trois et cinq millions de vues.

Controverse PewDiePie

PewDiePie se retrouve au centre d’une nouvelle controverse.

En moyenne. Certaines vont en effet plus loin. A Funny Montage, par exemple, totalise un peu plus de 76 millions de vues. Elle n’est évidemment pas la seule à avoir atteint ce seuil.

PewDiePie dans la tourmente

PewDiePie flirte souvent avec la controverse et c’est même devenu sa marque de fabrique avec ses montages improbables. Le YouTubeur est cependant accusé d’avoir franchi une ligne en mettant en ligne des vidéos jugées profondément antisémites.

L’une d’elles incluait un passage où deux indiens torse nu soulevaient une pancarte sur laquelle était écrit « Death to all Jews », ou « Mort à tous les Juifs » dans la langue de Molière. Problématique, d’autant que ces deux hommes avaient été payés par PewDiePie pour leur action, au travers d’une plateforme du nom de Fiverr.

Loin d’en rester là, le YouTubeur avait remis le couvert ensuite avec une autre vidéo comportant un passage dans lequel un homme déguisé en Jésus expliquait que Hitler n’avait rien fait de mal.

Intrigué par ces contenus, le Wall Street Journal a passé en revue toutes les vidéos publiées sur sa chaîne depuis le mois d’août dernier. Nos confrères ont recensé pas moins de neuf vidéos contenant ce genre de blagues ou des contenus en lien avec les exactions commises par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

PewDiePie a bien tenté de désamorcer la situation, mais cela n’a visiblement pas eu l’effet escompté.

Maker Studios, une filiale de Walt Disney, a en effet décidé de mettre fin au contrat passé avec le YouTubeur au début de semaine. Interrogé par le WSJ sur les motivations de l’entreprise, un porte-parole a déclaré que le jeune homme avait été trop loin et que ces vidéos étaient inappropriées.

Des blagues qui ne passent pas

YouTube lui-même semble ne pas avoir goûté la plaisanterie. L’entreprise a en effet appris à The Verge qu’elle avait décidé de prendre ses distances vis-à-vis de son poulain.

Elle a ainsi décidé d’annuler la seconde saison de Scare PewDiePie, une série diffusée sur YouTube RED. Histoire d’enfoncer le clou, elle a aussi choisi de retirer le célèbre YouTubeur du programme de publicité Google Preferred, un programme réservé aux meilleurs créateurs de la plateforme.

Ces décisions sont loin d’être anodines. En réalité, elles auront un impact considérable sur les finances du jeune homme puisque ce dernier devra désormais se contenter du programme publicitaire de base, un programme publicitaire bien moins rémunérateur.

Desproges avait donc bien raison : « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde ». En attendant, PewDiePie a publié une note un peu plus tôt dans la semaine sur Tumblr pour tenter de faire une mise au point. Il se défend notamment de faire de la politique, et il dément fermement faire la promotion de l’antisémitisme.

Il explique également que la vidéo mettant en scène les deux Indiens était simplement destinée à prouver que les gens étaient prêts à n’importe quoi pour toucher un billet de cinq dollars. C’est en effet la somme qu’il a versée à ces deux hommes sur Fiverr.

Mots-clés disneyyoutube

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.