Philae : le robot ne sortira sans doute plus de son silence

Philae se promène dans l’espace depuis un petit moment maintenant. Le robot file effectivement à toute allure à travers le vide en chevauchant la comète Tchouruymov-Guérasimenko depuis plusieurs mois maintenant, mais cela fait aussi quelques semaines qu’il ne donne plus signe de vie. Oui et la situation n’est malheureusement pas prête de s’améliorer.

Philae est un atterrisseur conçu par l’Agence Spatiale Européenne. Il a été envoyé dans l’espace le 2 mars 2004 et il a voyagé pendant plusieurs années pour atteindre la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, ou Tchouri pour les intimes.

Philae HS

Il reste peu d’espoir pour Philae.

Il avait pour mission de recueillir un maximum d’informations sur la composition de cet objet céleste afin de nous aider à comprendre la genèse du système solaire.

Philae devait recueillir des informations sur la composition de sa comète

Les données analysées devait ensuite être transmises à la sonde Rosetta puis acheminée vers la Terre.

Philae a atterri sur la comète le 14 novembre 2014 mais tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu. Les deux harpons qui devaient ancrer le robot au sol ne se sont pas déployés et il a alors rebondi deux fois à la surface de la comète pour s’écraser à un kilomètre du site initialement prévu.

Le problème, c’est qu’il s’est retrouvé placé à la verticale et il n’a pas été en mesure de déployer les instruments dédiés à l’analyse du sol.

Les scientifiques de l’ESA sont parvenus à le stabiliser et à modifier sa position pour améliorer ses conditions d’ensoleillement. Le robot a même pu communiquer avec Rosetta pendant quelques minutes le 13 juin dernier.

Leur joie a cependant été de courte durée car Philae n’a plus envoyé de son ou de signal depuis le 9 juillet 2015.

Philae s’éloigne de plus en plus du Soleil

Depuis, les ingénieurs en charge du projet ont tout tenté. Ils ont éteint le robot avant de la rallumer et ils ont essayé de mettre en fonction les systèmes de secours pour l’alimenter.

Ils ont aussi changé les fréquence d’écoute mais leurs tentatives n’ont pas eu l’effet escompté et ils ne sont pas parvenus à rétablir la communication avec l’atterrisseur.

Comme indiqué un peu plus haut, Philae n’est pas capable de communiquer directement avec la Terre. Il doit donc transmettre ses données à Rosetta et c’est la sonde qui prend ensuite le relai.

Pour que cela fonctionne, les deux appareils doivent se trouver suffisamment près l’un de l’autre pour pouvoir communiquer. Et c’est un véritable souci car Rosetta va s’éloigner du robot à partir de lundi prochain. Ils ne pourront plus dialoguer ensemble avant plusieurs semaines et personne ne sait si les batteries de Philae tiendront assez longtemps pour pouvoir rétablir la communication avec la sonde.

Et c’est un véritable souci car le robot s’éloigne de plus en plus de notre étoile. En d’autres termes, il reste très peu d’espoir.

Crédits Photo