Clicky

Piratez le Pentagone et repartez avec une belle récompense à la clé !

Le Pentagone est souvent pris pour cible par des hackers et la situation est d’autant plus compliquée que ces attaques sont très souvent commanditées par d’autres nations. Le Ministère de la Défense américain a donc décidé de riposter en organisant un concours très particulier, un concours destiné aux hackers. Leur mission, si toutefois ils l’acceptent, consistera simplement à tester la sécurité des sites utilisés par l’armée.

L’opération « Piratez le Pentagone » n’est pas ouverte à tous. En réalité, pour participer, il faudra commencer par… se soumettre à un contrôle de ses antécédents.

Hack the Pentagone

Le Pentagone va organiser un concours un peu spécial réservé aux hackers.

Il faut bien l’avouer, cette mesure est assez surprenante. Elle risque effectivement de refroidir de nombreux hackers compte tenu de la nature de leurs activités.

Pour participer à l’opération, les hackers devront commencer par montrer patte blanche

Mais ce n’est pas fini car les participants devront aussi être de nationalité américaine et accepter les règles du jeu fixées par le Ministère de la Défense. En outre, ils ne pourront pas attaquer n’importe quel site et ils devront cibler les services définis par le Pentagone.

En d’autres termes, le gouvernement cherche plus des experts en sécurité que de véritables hackers.

L’opération perd pas mal de son intérêt, mais il faut tout de même savoir que les participants seront récompensés en fonction des failles détectées. Le Ministère de la Défense n’a pas donné de barème spécifique en revanche.

Les sommes versées varieront visiblement en fonction de la dangerosité de la faille mais nous n’en savons pas beaucoup plus pour le moment.

En outre, le département de la défense a aussi annoncé la création d’une cellule spéciale chargée de tout ce qui est en lien avec les innovations technologiques. Elle devra conseiller le Pentagone sur des domaines à la fois variés et pointus tels que le financement graduel, l’analyse de données ou le partage d’information.

Fait intéressant, cette cellule se composera de plusieurs figures emblématiques de la Silicon Valley et elle sera placée sous la responsabilité d’un homme que vous connaissez forcément puisqu’il s’agit de l’incontournable Eric Schmidt, et donc du président exécutif d’Alphabet.

Le Pentagone ne compte d’ailleurs pas en rester là et il souhaite renforcer ses liens avec l’industrie de pointe pour que l’armée américaine conserve sa suprématie technologique.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.