Clicky

Planet Nine : une nouvelle preuve de son existence ?

Planet Nine s’est faite assez discrète ces derniers temps, mais c’était pour mieux nous surprendre. Des astronomes ont en effet relevé plusieurs incohérences au niveau de l’orbite d’un astéroïde de notre système et ils pensent que ces dernières pourraient potentiellement être causées par l’influence gravitationnelle d’un corps extrêmement massif situé en périphérie de notre système.

Pendant très longtemps, le système solaire comprenait pas moins de neuf planètes différentes allant de Mercure à Pluton en passant par Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus ou encore Neptune.

Planet Nine

Toutefois, en 2006, l’UAI a pris la décision de reléguer Pluton au statut de planète naine en raison de sa taille et nous nous sommes alors retrouvés avec seulement huit planètes dans notre système.

Planet Nine, une énigme astronomique qui reste à résoudre

En 2015, Michael Brown et Konstantin Batygin ont entrepris d’étudier plusieurs corps situés dans la ceinture de Kuiper et donc au-delà de l’orbite de Neptune. Les deux astronomes ont alors relevé plusieurs points communs au niveau de leur trajectoire.

Dans un premier temps, les deux spécialistes ont pensé que ces corps se trouvaient tous sous l’influence gravitationnelle de notre étoile, mais ils ont très vite réalisé que c’était impossible compte tenu de la distance les séparant de notre astre. Après avoir effectué plusieurs simulations, les astronomes en sont donc venus à la conclusion que la trajectoire de ces corps était peut-être influencée par un autre corps, un corps massif et situé aux abords de notre système : Planet Nine.

D’après les calculs effectués par Michael Brown et Konstantin Batygin, cette nouvelle planète serait très massive, avec une taille équivalente à environ dix fois celle de notre propre monde. En outre, elle décrirait une orbite excentrique la menant aux confins de notre système, ce qui expliquerait pourquoi aucune observation n’a été faite pour le moment.

Durant les années suivantes, plusieurs études ont confirmé la théorie des deux experts, mais l’existence de cette planète reste bien entendu à prouver.

2015 BP 519 se trouverait-il sous l’influence gravitationnelle d’un gigantesque corps ?

Or justement, une autre équipe a récemment repéré des incohérences au niveau de l’orbite d’un autre corps, et plus précisément de l’astéroïde nommé 2015 BP 519… ou Caju pour les intimes.

Ce corps est un objet transneptunien également et il se trouve dans la région ultrapériphérique du système solaire. Observé pour la première fois en novembre 2014, le corps est doté d’un diamètre compris entre quatre et sept cents kilomètres et il orbite autour de notre étoile à une distance de 35.1-814.6 unités astronomiques. Il lui fait ainsi pas moins de 8912 ans pour faire le tour de l’astre.

Ce n’est cependant pas sa seule particularité. L’orbite de ce corps est en effet incliné de 54 ° par rapport au plan formé par les huit planètes de notre système et personne n’a encore été en mesure d’expliquer pourquoi.

Les hypothèses ne manquent pas cependant et une équipe menée par la chercheuse Juliette Becker (Université du Michigan) a précisément développé une théorie très intéressante. En modélisant l’orbite de l’objet, les chercheurs ont en effet réalisé que l’inclinaison de son orbite pouvait s’expliquer par l’influence d’un autre corps, un corps très massif situé lui aussi aux confins de notre système.

Un corps pouvant parfaitement correspondre à Planet Nine.

Hasard ou pas, Juliette Becker se trouve être une ancienne étudiante de Konstantin Batygin, et ce dernier n’a pas pu s’empêcher de saluer son travail par le biais d’un tweet publié en début de semaine.

L’étude se trouve à cette adresse.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.