Planetary Society a déployé sa voile solaire

En mai dernier, la Planetary Society a mis en orbite une voile solaire placée à une altitude de 700 km d’altitude. Light Sail, c’est son nom, s’est déployée presque entièrement. La mission est donc un succès.

La Planetary Society est une organisation privée à but non lucratif. Elle a été fondée dans les années 90 par trois hommes, et plus précisément par par Carl Sagan, Bruce C. Murray et Louis Friedman. Elle promeut l’exploration spatiale avec deux objectifs principaux : explorer la planète Mars et découvrir une forme de vie extra-terrestre.

Voile solaire

Un jour, il suffira peut-être d’une simple voile pour explorer les confins de l’univers.

Sa première mission s’est déroulée en 2007 et elle visait à acheminer un message audio de Carl Sagan sur Mars pour souhaiter la bienvenue aux futurs habitants de la planète rouge.

La Planetary Society compte lancer un engin propulsé par les vents solaires dès l’année prochaine

Cette fois, elle s’est lancée dans une aventure bien plus ambitieuse en mettant en orbite sa toute première voile solaire.

Le procédé n’est pas évident à expliquer mais une voile solaire se présente comme un véritable dispositif de propulsion à part entière. Ces appareils sont effectivement capables d’utiliser les radiations émises par les étoiles pour se déplacer dans l’espace sans avoir besoin de carburant.

Comment ? Grâce à la pression exercée par les photons venant la percuter. L’astronaute peut ensuite incliner la voile dans un sens ou dans l’autre pour diriger son vaisseau à travers les confins de la galaxie.

En résultent une plus grande autonomie et un coût réduit.

La JAXA (agence spatiale japonaise) a été la première à déployer une voile solaire. Ikaros a été mis en orbite en 2010 et elle offrait une superficie de 173 m2. La NASA a ensuite remis le couvert en 2011 avec la NanoSail-D2, une voile de 10m2. Elle avait également travaillé sur une autre voile solaire dotée d’une superficie de 1 200 m2 mais le projet n’a malheureusement pas abouti.

LightSail ne dépasse pas les 32 m2 pour sa part.

Pour construire cette voile solaire, la Planetary Society a investi plus de 4 millions de dollars.

Si vous voulez en savoir plus sur cette organisation, vous pouvez vous rendre à cette adresse. Sachez en outre qu’elle a l’intention de lancer un engin spatial équipé d’une voile solaire dès l’année prochaine.

Précisons enfin que le concept de voile solaire revient souvent dans la science-fiction. Bernard Werber a imaginé un vaisseau de ce type dans Le Papillon des Etoiles mais il n’a pas été le seul à le faire. Dans les années 70, Larry Niven et Jerry Pournelle avaient aussi évoqué une voile de ce type dans La Poussière dans l’oeil de Dieu.

Le concept, lui, a été imaginé par Johannes Kepler au 16ème siècle.

Via