La PlayBook ne pourra pas profiter de toutes les fonctions d’Android

On ne peut pas dire que le BlackBerry App World fourmille d’applications. Loin de là, même, il est parfois difficile de trouver chaussure à son pied et encore plus sur la PlayBook puisque toutes les applications de store ne sont pas forcément optimisées pour elle. Et c’est d’ailleurs ce qui explique en grande partie le fait que l’émulateur Android est attendu par pas mal de monde. Faut dire aussi, pouvoir profiter de tout le catalogue du Market sur la PlayBook, c’est plutôt séduisant. Oui mais voilà, une terrible nouvelle vient tout juste de tomber : contrairement à ce que l’on pensait, la tablette de RIM ne pourra pas profiter de toutes les fonctions propres à Google Android.

La PlayBook ne pourra pas profiter de toutes les fonctions d'Android

Et là, on peut dire que c’est un gros coup dur pour tous ceux qui ont craqué pour la belle. Car en effet, avec cet émulateur Android, c’était un tout nouveau monde qui s’offrait à eux. Un monde merveilleux, magique, poétique, lyrique, avec du Angry Birds, du Spotify et des dizaines de milliers d’applications drôles, émouvantes et sensuelles. Malheureusement pour eux, toutes les applications du Market ne fonctionneront pas nécessairement avec la PlayBook. Genre les vieilles applications développées avec le kit de développement de Google ne pourront pas tourner sur l’ardoise de RIM. Pas plus que toutes les applications exploitant la VoiP ou que celles intégrant la solution de paiement de Google (celle intégrée à certaines applications pour vous permettre d’acheter du contenu additionnel directement depuis ces dernières).

Pire, Google Maps ne fonctionnera pas correctement non plus. La faute à la géo-localisation, apparemment. Idem d’ailleurs pour toutes les applications « widgets » qui seront incapables de s’exécuter sur la PlayBook. Alors on est d’accord, ce n’est pas la mort non plus, mais il faut avouer que la nouvelle a de quoi décevoir, d’autant plus que les ingénieurs de la firme canadienne ont bien pris garde de ne pas en parler jusque là. Résultat des courses, cet émulateur Android a peut-être poussé certains d’entre vous à franchir le pas et à acheter une PlayBook. Je ne sais pas pour vous mais moi, je trouve que c’est quand même un peu limite. On annonce une fonctionnalité décrite comme révolutionnaire histoire de susciter l’engouement du grand public et puis, une fois que les gens ont sorti leur carte bleue, on leur annonce que cette incroyable fonction sera en réalité un peu plus limitée que ce qui était prévu.

Mouais, je pense que ce n’est pas comme ça que RIM va parvenir à séduire de nouveaux clients.

Via