Clicky

Playboy : pour la première fois dans ses pages, une Playmate transgenre

Le dernier numéro du magazine Playboy de cette année ne s’illustrera pas uniquement pas sa couverture faisant exceptionnellement l’impasse sur des femmes dévêtues. Il intègrera également la première Playmate transgenre de son histoire en la personne de la Française Inès Rau.

Avec le décès de son fondateur le 27 septembre dernier, il apparaissait quasiment impensable que le magazine Playboy ne lui rende pas hommage d’une prestigieuse manière. Ce sera chose faite dans son dernier numéro de l’année couvrant les mois de novembre et décembre et qui sera disponible en kiosque à la fin du mois.

Playboy Transgenre

Hugh Hefner figurera ainsi en couverture de cette édition collector en lieu et place d’une femme. Du noir et blanc et un modèle choisi dans ses jeunes années. Mais au-delà de la célébration de cette mémoire, ce numéro marquera une première dans son histoire en intégrant dans ses pages une Playmate transgenre.

Inès Rau, première Playmate transgenre de l’histoire de Playboy

Inès Rau est une mannequin française de 26 ans qui aura ainsi droit à sa double-page centrale dans ce Playboy encore plus particulier qu’attendu. La jeune femme avait déjà posé nue en 2014 pour le magazine A-Z Issue, dans le cadre d’une publication sur l’acceptation des identités de genre autres qu’homme et femme.

Dans l’article lui étant réservé dans ce numéro de Playboy édition américaine (et disponible dès à présent en ligne contre quelques euros), Inès indique que c’est au travers de cette aventure qu’elle a « fêté [son] coming out ». Et d’ajouter : « J’ai saisi cette chance, et j’ai ensuite signé avec une agence ». La jeune femme déclare avoir longtemps « caché » qu’elle était transgenre :

« Je sortais beaucoup et j’en venais presque à l’oublier. J’avais peur de ne jamais trouver de petit-ami et d’être considérée comme quelqu’un de bizarre. Et puis je me suis dit ‘Tu sais, tu devrais juste être qui tu es’. C’est une forme de salut que de dire la vérité sur toi-même, quel que soit ton genre, ta sexualité ou quoi que ce soit d’autre. Les gens qui te rejettent ne sont pas dignes d’intérêt. Il ne s’agit pas d’être aimée par les autres, mais par toi-même ». Une priorité amenée à forcément s’inverser auprès des lecteurs de Playboy qui vont découvrir Inès entre leurs mains.

Mots-clés playboy

Share this post

  • Avec tout le maquillage est les retouches Photoshop ça ne change rien que ça soit une fille, un gars ou un trans. Ils pourraient même se passer d’humain réel.