PlayStation 5 : la petite fonction cachée qui pourrait tout changer

La PlayStation 5 sera la première console de Sony à adopter la technologie Ray tracing. Mais pour que les joueurs puissent profiter pleinement de celle-ci, Sony compte miser sur une fonction jusqu’alors méconnue du grand public.

La PS5 n’est pas pour demain, mais force est de constater qu’elle attire l’attention des fans depuis des lustres. Contrairement à certaines marques qui préfèrent ne donner aucun indice sur leurs futurs produits, Sony fait preuve d’une grande générosité. C’est ainsi que nous savons que la prochaine génération de PlayStation réduira l’écart entre les consoles et les ordinateurs conventionnels. Pour ce faire, la PlayStation 5 bénéficiera d’une technologie nommée Ray tracing.

PlayStation 5

Crédits Unsplash

Comme le précise Inverse.com, celle-ci a pour but de « rendre les graphiques beaucoup plus réalistes en simulant mieux les interactions de la lumière avec les objets du jeu. » Néanmoins, bien que le concept assure un rendu comparable à celui d’un film tourné en temps réel, quelques contraintes s’imposent.

Les ingénieurs de Sony doivent notamment faire en sorte que les vitesses de défilement des objets soient uniformes, sous peine de rencontrer des bugs d’affichage.

Augmenter la vitesse de chargement globale

Heureusement, la firme a intégré une autre fonctionnalité baptisée Variable rate shading (VRS) (ombrage à taux variable) à la PlayStation 5. Certes, il incombera aux développeurs d’adapter les exigences graphiques de leurs titres aux ressources de la console, mais grâce à celle-ci, ils pourront ajouter des détails sans trop se préoccuper de cet aspect.

La VRS, comme son nom l’indique, offre la possibilité d’ajouter des ombres à certaines parties d’une image.

Étant donné que les détails ne concerneront pas l’ensemble du graphique, la vitesse de chargement globale de chaque image s’améliorera. La PlayStation 5 sera également en mesure de mieux gérer les rendus en résolution 4K.

Une solution pour résoudre un problème qui existe depuis bien longtemps

« En règle générale, l’image 4K complète sera ombrée au même taux, ce qui représente un gaspillage de ressources, car selon la situation, vous ne pourrez pas savoir si une partie de l’image est en pleine qualité ou non », a souligné le membre de Reddit / u / ooombasa. À lui d’ajouter : « avec la VRS, les développeurs peuvent décomposer l’image et attribuer aux pixels différents niveaux de qualité, en fonction des besoins. »

Il faut savoir que les joueurs PS4 ont souvent signalé des chutes de frames dans les jeux en solo et en ligne. Avec la fonction Variable rate shading, le problème ne devrait plus exister grâce à une meilleure allocation des ressources du processeur et du GPU.

Mots-clés playstation 5sony