PlayStation 5 : tout ce que nous savons de la prochaine console de Sony

La PlayStation 5 n’est pas encore officielle, mais il existe déjà beaucoup d’informations en circulation à son sujet. Voici alors tout ce qu’il faut savoir jusqu’à présent à propos de cette future console de Sony.

Les premières rumeurs concernant le successeur de la PS4 sont apparues bien plus longtemps que certains d’entre vous ne pourraient l’imaginer. Fin 2014, on savait déjà que pour pouvoir se procurer la PlayStation 5, il faudrait patienter pendant au moins 4 ou 5 ans. Une information qui s’est avérée exacte, car jusqu’ici la console de jeu n’a pas encore été officialisée.

PlayStation 5

Crédits Unsplash

Un processeur AMD et une compatibilité avec la technologie ray tracing

La prochaine console de Sony profitera à nouveau du partenariat entre la firme et AMD. La PlayStation 5 sera effectivement équipée d’un processeur à huit cœurs, basé sur la ligne Ryzen de troisième génération du fabricant américain de semi-conducteurs.

En ce qui concerne le processeur graphique, Sony a opté pour une puce AMD Ryzen Zen 2 gravée en 7 nm. À cela s’ajoute une AMD Navi qui permettra à la PS5 d’offrir un rendu audio 3D et d’être compatible avec la norme ray tracing. Rappelons qu’il s’agit d’une technologie dont le rôle consiste à améliorer les graphismes en proposant des effets lumineux plus réalistes.

Un affichage 4K avec une fréquence de 120 Hz

Concernant toujours le volet graphique, Jim Ryan, le CEO de la division PlayStation, a fait il y a quelques jours une révélation majeure. Selon ce haut responsable, les joueurs peuvent s’attendre à un affichage particulièrement fluide grâce à une prise en charge de la norme 4K à 120 Hz.

Il convient de noter qu’une fréquence élevée permet de réduire l’effet de flou cinétique. Ce qui améliore automatiquement le confort visuel. Néanmoins, pour bénéficier de cette caractéristique avancée de la PS5, il faudra posséder un écran compatible.

Bien que la console soit en mesure de sortir un tel flux, tout dépendra en réalité de la configuration du téléviseur utilisé par le joueur.

Sony veut miser sur la rétrocompatibilité

Mis à part ces éléments techniques qui sont aussi intéressants les uns que les autres, sachez que lors d’une récente rencontre avec les investisseurs, Ryan a fait savoir qu’il tient beaucoup à la rétrocompatibilité de la PlayStation 5. Pour lui, il s’agit d’une question fondamentale qui constitue un facteur de développement ne pouvant pas être ignoré.

En permettant aux joueurs de profiter de leurs titres PS4 et de jouer avec leurs collègues restés sur la console sortie en novembre 2013, Sony veut instaurer une ambiance plus conviviale tout en proposant « quelque chose d’extrêmement puissant ». D’ailleurs, ce n’est pas pour rien si elle a choisi un processeur AMD. Le fait de garder cette architecture facilitera effectivement la mise en place de cette fonction de rétrocompatibilité.

Un stockage SSD sur tous les modèles

Lors d’un entretien avec un journaliste de CNET, le CEO de PlayStation a fourni une information qui devrait faire la joie de beaucoup de joueurs. Comme nous l’avons souligné dans cet article, Jim Ryan avait confirmé la prise en charge du stockage SSD par tous les modèles de la PlayStation 5.

Même les utilisateurs de la version de base pourront du coup avoir à leur disposition un espace de stockage plus rapide par rapport à celui de la PS4. Comme vous pouvez le constater, contrairement à d’autres dirigeants, le boss de PlayStation préfère lui-même nous donner des informations sur le produit, plutôt que de nous laisser dans le doute face aux rumeurs.

Un accent sur le cloud

Aussi, Jim Ryan a également laissé entendre que la PlayStation 5 mettra l’accent sur le cloud. Une fonctionnalité qui devrait nous donner la possibilité de préserver l’espace de stockage, et ce, bien que celui-ci soit censé être déjà relativement large.

Pour mieux répondre aux exigences des joueurs dans ce domaine, Sony procédera à la refonte de la plateforme PlayStation Now. En faisant cela, la société compte non seulement améliorer la qualité du contenu, mais aussi le rendu graphique. Elle souhaite notamment proposer un affichage Full HD (1080p).

La dernière console de Sony ?

Interrogé par CNET par rapport aux rumeurs selon lesquelles la PlayStation 5 et la prochaine Xbox seraient les dernières consoles traditionnelles, le patron de Sony a donné une réponse plutôt floue. Il a toutefois tenu à souligner qu’il serait question d’une machine acceptant « des disques et des téléchargements ».

Le dirigeant a également avoué qu’avant le lancement de la PlayStation 4, des personnes lui avaient prévenu d’un possible échec de la console au profit du mobile. Mais malgré cela, il a continué à croire au potentiel de celle-ci tout comme il croit au potentiel de la PlayStation 5. Autant dire que pour cette question, c’est l’avenir qui en décidera.

Une sortie en novembre 2020

En attendant, rappelons que Hideki Yasuda, un analyste de l’Ace Research Institute, a publié en mai dernier un rapport selon lequel la machine de jeu de Sony tant attendue par les joueurs devrait sortir en novembre 2020. Il a même fourni le prix auquel la société pourrait la vendre. D’après lui, la PlayStation 5 devrait couter 499 dollars aux États-Unis et 499 € en Europe.

Vous avez une information à ajouter à ce dossier dédié à la PlayStation 5 ? N’hésitez pas à la partager en commentaire !

Mots-clés playstation 5sony