Plusieurs émulateurs ont été mis à la porte du Market !

Apple est souvent montré du doigt pour sa politique de validation des applications de l’AppStore. Enfin, pour ça et pour d’autres choses aussi. Google, quant à lui, est plutôt vu comme l’antithèse de la Pomme Croquée et passe en général pour le grand libérateur de service. Même chose pour son Market que l’on présente souvent comme un modèle à suivre. Ce qui pourrait prochainement changer puisqu’une information étonnante est en train de se répandre comme de la poudre sur la toile. Une information selon laquelle Google aurait supprimé plusieurs émulateurs de sa plateforme, le tout sans motiver son geste. Question respect de l’autre, c’est sûr, ce n’est pas terrible. Mais la vraie question, c’est de savoir si c’est aussi étonnant qu’on veut bien le penser.

En effet, ce n’est pas la première fois qu’une application de ce type est supprimée du Market. PS4Droid avait ainsi subit le même sort un peu plus tôt dans l’année en raison d’une « violation de la politique de contenu ». A l’époque, nous avions évoqué le fait que la sortie du Sony Ericsson Xperia Play devait y être pour quelque chose (PS4Droid émule la PlayStation) mais nous avions finalement fini par conclure qu’il s’agissait d’un cas isolé puisque Google n’avait pas touché aux autres émulateurs diffusés sur sa plateforme. Inutile de préciser qu’à la lumière de ces nouveaux évènements, nous sommes en droit de nous interroger sur les motivations de la firme.

Car en effet, ce qu’il faut savoir, c’est que les émulateurs sont légaux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Sony avait été débouté de sa plainte contre Connectix à l’époque. Ce qui pose problème, finalement, ce sont les copies de jeux (ou ROM). Là, c’est nettement plus compliqué puisque la loi est assez floue sur le sujet. Disons simplement qu’il est interdit de diffuser une ROM (c’est assimilé à de la contrefaçon) mais on a le droit de les utiliser si on possède l’original. Dans ce contexte, on comprend pourquoi un grand nombre de sites spécialisés dans le téléchargement de ROMS ont été contraints de fermer leurs portes, bien sûr, mais cela n’explique en rien ce qui est arrivé à ces émulateurs.

Au total, c’est une demie douzaine d’émulateurs qui ont été supprimés du jour au lendemain : NESoid, SNESoid, N64oid, GEARoid ou encoreGAMEBOid pour ne citer qu’eux. Des émulateurs développés par une seule et même personne, un certain Yongzh (Yong Zhang de son vrai nom), qui a vu son compte et toutes les applications rattachées disparaître dans les méandres abyssales du néant, le tout sans aucune explication de la part de Google. On peut supposer que le fait que ces émulateurs soient payants a du peser lourd sur la balance mais il est également possible que le géant de la recherche ait décidé de se lancer dans une véritable vendetta visant à nettoyer ou assainir son Market.

Il faut espérer que cela ne soit pas le cas, bien sûr, mais cette nouvelle prouve au moins une chose : Google et Apple peuvent être mis dans le même panier. Quoi qu’on en dise, ces deux firmes fonctionnent exactement de la même manière et partagent les mêmes aspirations. Dans tous les cas, si vous souhaitez pouvoir mettre la main sur ces émulateurs, vous pouvez toujours vous orienter vers SlideME.

Via