Clicky

Pluton sera peut-être notre dernier refuge lorsque le Soleil s’éteindra

En 2006, Pluton a été destitué de son statut de neuvième planète pour être finalement reclassée parmi les planètes naines. Toutefois, cette nouvelle convention a récemment été contredite par une équipe de chercheurs, car ce serait la définition même de planète qui est erronée. Aux dernières nouvelles, Pluton la déclassée pourrait même être notre dernier espoir lorsque le soleil s’éteindra.

C’est ce qu’a écrit Caleb A. Sharf, scientifique et écrivain britannique réputé pour ses multiples ouvrages grand public. Il est à la tête du centre d’astrobiologie multidisciplinaire de l’Université Columbia (New York, États-Unis) et il a réfléchi au meilleur endroit habitable au sein du système solaire quand la mort du soleil détruira la Terre.

Pluton

Les résultats de l’étude ont été publiés dans un article paru sur le site Scientific American.

La Terre et Mars seront englouties

Le soleil, comparable à un méga réacteur nucléaire qui carbure à l’hydrogène et à l’hélium, est aujourd’hui vieux de 4,5 milliards d’années. Son extinction est prévue avant 5 milliards d’années.

Selon les calculs de l’astrophysicien, l’extinction de la boule de feu se fera en deux étapes.

Dans un premier temps, l’étoile va gonfler et devenir une géante rouge. Plus chaude et lumineuse, sa surface va se multiplier par cent en moins de cent millions d’années. Les deux planètes les plus proches, dont Mercure et Vénus, n’y survivront pas.

Dans un second temps, l’hélium de la géante rouge sera épuisé. Par conséquent, le volume du soleil augmentera pour atteindre « jusqu’à des milliers de fois les dimensions solaires actuelles ». A ce stade, seul Pluton, situé à entre 4 à 7 milliards de km du soleil, serait le seul à être épargné. « Il est tout à fait possible que la Terre et Mars soient englouties », a estimé Caleb A. Sharf.

Le dernier monde habitable du système solaire

Pluton effectue son mouvement de rotation à un rythme relativement lent, soit en 6,38 jours terrestres. Actuellement, il y règne un froid polaire d’environ -233 °C. Cependant, lors du déclin solaire, la température à l’atmosphère de Pluton serait de 27°C.

Riche en composés chimiques offrant de l’espoir à la continuité de la vie, il pourrait « se prélasser dans la gloire d’être le dernier monde habitable de notre système solaire ».

Une belle revanche pour l’oubliée du système solaire.

Mots-clés insolitepluton