Samsung Galaxy S5 : un point sur les dernières rumeurs en date

Le Samsung Galaxy S5 a fait couler beaucoup d’encre au fil de ces dernières semaines, donnant vie à un nombre incalculable de rumeurs diverses et variées. Des rumeurs portant tout autant sur son design que sur les matériaux utilisés dans sa conception. Les adeptes de technique pure en ont aussi eu pour leur argent avec une palanquée de spécifications en prime. Certains d’entre vous sont peut-être passés à côté de ces bruits de couloir. Si c’est votre cas, alors le temps est venu de rattraper votre retard.

Toutes ces informations sont évidemment à prendre avec la plus extrême des prudences, il faut effectivement éviter de mettre la charrue avant les boeufs. La présentation du Galaxy S5 n’aura de toute façon pas lieu avant plusieurs semaines, avant plusieurs mois, et pas mal de choses sont susceptibles de changer d’ici là.

Bilan rumeurs Samsung Galaxy S5

Le temps est venu de faire un point sur les dernières rumeurs concernant le Samsung Galaxy S5.

Ceci étant dit, il faut avouer que toutes les dernières rumeurs semblent aller dans le même sens, et c’est plutôt positif.

Design & Ergonomie

Pour le moment, nous n’avons pas encore eu droit à des clichés volés de la bête. Il y a cependant de fortes chances que Samsung ne parvienne pas à garder secret son nouveau vaisseau amiral très longtemps puisque ce dernier ne devrait pas tarder à se retrouver sur les chaines de production.

En attendant, on entend dire dans les milieux autorisés que le Samsung Galaxy S5 pourrait se décliner en deux modèles, ou plutôt en deux versions. Si la déclinaison standard profiterait d’une coque en plastique similaire à celle que l’on trouve sur le Galaxy S4 ou même sur le Note 3, la version premium aurait droit à des matériaux plus nobles, et notamment à une coque métallique. Ce n’est pas la première fois qu’on nous promet monts et merveilles, c’est vrai, mais le constructeur sud-coréen accuse un certain retard en matière de design. Ses concurrents, pour leur part, ne l’ont pas attendu et il suffit ainsi de jeter un oeil sur le HTC One ou sur le Sony Xperia Z1 pour comprendre qu’un fossé est en train de se creuser.

Loin de moi l’idée de condamner le plastique, bien sûr, mais il ne serait finalement pas étonnant que Samsung cherche à rattraper le temps perdu. En outre, le constructeur travaillerait depuis quelques temps sur une nouvelle identité visuelle, et sur une nouvelle ligne esthétique. Le lancement du S5 serait le moment rêvé pour aller de l’avant et pour marquer une rupture.

Quelques indices semblent d’ailleurs aller en ce sens. Une étrange référence – SM-G900F – est effectivement apparue sur un manifeste de la Zauba, mais aussi chez Rightware. Et ce alors même qu’un SM-G900S traine sur la toile depuis la rentrée. Deux références distinctes, pour deux versions d’un même produit ?

Processeur, mémoire vive et espace de stockage

Là encore, les rumeurs vont bon train depuis plusieurs mois et il ne se passe pas une semaine sans que ne surgissent de nouvelles spécifications techniques. Certaines d’entre elles sont un peu alambiquées, tandis que d’autres sont un peu plus réalistes. Ce n’est évidemment pas une raison pour laisser les pincettes à rumeurs de côté.

On commence avec l’écran. D’après ce qui se murmure depuis un bon moment sur la toile, le Samsung Galaxy S5 pourrait intégrer un écran de type QHD, soit un écran capable d’afficher une résolution de type 2560×1440. A l’heure actuelle, la norme se situe plutôt autour du 1080p et cette particularité permettrait ainsi au constructeur de se distinguer du lot. Il faudra cependant attendre le prochain CES pour y voir un peu plus clair. Si le S5 doit vraiment embarquer un écran de ce type, alors il y a de fortes chances que Samsung profite du salon pour introduire sa technologie. Au niveau de la taille, on peut raisonnablement tabler sur une dalle tournant autour des cinq pouces puisqu’il s’agit de la norme actuelle.

Et pour le processeur alors ? Cette fois, c’est un peu moins évident. Dans les heures qui ont suivi la présentation de l’iPhone 5s et de sa puce 64-bit A7, Samsung a publié un communiqué de presse indiquant qu’il travaillait lui aussi sur un processeur capable de gérer ce type d’instructions. Il n’est cependant pas dit que ce processeur soit près à temps. En outre, la firme sud-coréenne a pris pour habitude de modifier la fiche technique de ses terminaux haut de gamme en fonction des marchés. Le S4 en est un très bon exemple. A côté de ça, Qualcomm a aussi présenté une nouvelle puce récemment, le Snapdragon 805. Si Samsung ne parvient pas à produire suffisamment de puces maison, il pourrait très bien se rabattre sur ce SoC.

Ce ne serait pas forcément une mauvaise chose compte tenu des performances de ce dernier. Pour rappel, le CPU du Snapdragon 805 intègre quatre coeurs cadencés à 2.5 GHz, le tout avec un GPU Adreno 420 offrant 40% de puissance supplémentaire par rapport à son prédécesseur. Vous imaginez un peu le monstre de puissance ?

Le truc, c’est que le lancement de cette architecture est planifiée pour le premier semestre de l’année prochaine. Là encore, il est possible que tout ne soit pas prêt pour le lancement du Galaxy S5. Et si c’est le cas, alors Samsung pourrait n’avoir d’autre choix que de se rabattre sur le Snapdragon 800, soit sur un SoC identique à celui du Sony Xperia Z1 et du LG G2.

La quantité de mémoire vive embarquée fait elle aussi débat. Pas mal de gens pensent que le Galaxy S5 se « contentera » de 2 Go de RAM. Je pense pour ma part que Samsung pourrait pousser le vice et monter jusqu’à 3 Go afin de s’aligner sur sa dernière phablette, et donc sur la Galaxy Note 3. Quant à l’espace de stockage, pas de grosse surprise ici, on devrait toujours avoir droit à plusieurs options et à un port pour cartes micro SD. En espérant, bien sûr, que l’éventuelle intégration d’une coque métallique ne pousse pas le constructeur à faire l’impasse sur ce dernier.

Et l’appareil photo dans tout ça ?

Pour prendre de jolies photos, il ne faut pas nécessairement avoir un smartphone équipé d’un capteur alignant des dizaines de millions de pixels. D’autres critères sont à prendre en compte, comme la stabilisation ou encore la quantité de lumière captée par l’appareil.

Si l’on en croit certains sites, alors ce ne serait pas encore gagné pour la stabilisation optique sur le S5. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces systèmes ne sont pas faciles à miniaturiser puisqu’il faut intégrer une lentille mobile au centre de l’objectif. Sur le cailloux d’un réflex, ou même d’un hybride, ça reste assez simple compte tenu du volume global. Il en va tout autrement pour nos amis les smartphones. Certains constructeurs possèdent cependant la technologie nécessaire et c’est notamment le cas de Sony qui profite d’une solide expertise en la matière. Toutefois, les modules photo stabilisés sont assez difficiles à produire, et ils coûtent cher. C’est précisément pour cette raison que Samsung pourrait faire l’impasse dessus.

En revanche, pour la lumière, les choses s’annoncent sous de meilleurs auspices. Samsung a effectivement présenté à la rentrée une nouvelle technologie baptisée ISOCELL. Cette dernière permet à un capteur de contrôler l’absorption des électrons à l’aide d’une barrière physique située entre les pixels. Les détails techniques sont assez indigestes, mais cette technologie permettrait de capturer 30% de lumière en plus par rapport à un capteur de type BSI. Prometteur, à ne pas en douter.

Sachant que les mobinautes sont de plus en plus attentifs à ce genre de critères, Samsung pourrait intégrer l’ISOCELL à son Galaxy S5. Reste la question de la définition. Et là, en revanche, c’est le flou le plus complet. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que la guerre des mégapixels devient des plus lassantes. Certaines constructeurs comme HTC ont même pris le problème à contrepied en repartant de zéro et en concentrant leurs efforts sur les technologies gravitant autour des capteurs. C’est d’ailleurs ce qui a donné vie à l’UltraPixel.

Rien d’autre ?

Alors bien sûr, à côté des rumeurs, il y a aussi les fantasmes. En la matière, le Galaxy S5 n’a rien à envier à la concurrence et on a vu passer des dizaines d’hypothèses toutes plus fumeuses les unes que les autres.

Parmi les rumeurs qui reviennent le plus souvent, il est question d’un lecteur d’empreintes digitales similaire à ce que propose Apple sur l’iPhone 5s, ou HTC avec le One Max. Samsung prendra peut-être le pli, mais ce n’est pas certain. Ceci étant, à côté, il est aussi question d’une caméra frontale capable de lire… les empreintes rétiniennes. Un peu comme dans NCIS, pour ne citer que cette série.

Alors c’est vrai, il viendra un jour où les constructeurs intègreront ce genre de technologies à leurs terminaux nomades. Je pense néanmoins qu’il est encore un peu tôt pour ça.

Il reste à évoquer la date de présentation du Samsung Galaxy S5. Si l’on en croit les informations qui circulent sur la toile depuis le début de semaine, alors ce dernier pourrait être introduit lors d’une conférence de presse programmée en même temps que le prochain Mobile World Congress, soit à la fin du mois de février. Si cela devrait vraiment être le cas, alors le S5 pourrait être commercialisé dans la foulée, soit dès le mois de mars. Autrement dit, il ne resterait que quelques semaines à attendre avant de pouvoir le découvrir.

Et savoir, au passage, si toutes ces rumeurs étaient réellement fondées.