Pokémon Go : ça triche dur dans les arènes

Pokémon Go a vu apparaître une nouvelle forme de triche depuis la refonte des arènes. Des dresseurs peu scrupuleux ont en effet développé une nouvelle technique pour rendre leurs Pokémons impossibles à déloger.

Niantic est bien décidé à donner une seconde jeunesse à son titre phare et l’éditeur a ainsi enchaîné les mises à jour à un rythme soutenu depuis le début de l’année. La dernière en date est sans doute la plus importante de toutes et elle apporte ainsi de nombreuses améliorations touchant notamment aux fonctions en lien avec le multijoueur.

Triche arène

Après avoir introduit des dizaines de nouvelles créatures dans notre monde, l’éditeur a en effet choisi de mettre l’accent sur les fonctions collaboratives.

Pokémon Go : une nouvelle forme de triche dans les arènes

Pokémon Go se veut désormais plus complet et plus équilibré. Pour les arènes, Niantic a ainsi mis en place un handicap progressif afin de limiter autant que possible le phénomène de camping. Les créatures perdant des combats verront ainsi leur jauge de motivation fondre comme neige au soleil et elles perdront du même coup des points d’attaques et de défense.

Pire, si la jauge descend à zéro, alors le Pokémon retournera directement dans la poche de son propriétaire.

Il est cependant possible de lever cette malédiction en utilisant des baies magiques, des baies que l’on trouve dans d’autres arènes ou même dans des Pokéstop. Les dresseurs souhaitant conserver une arène doivent ainsi repasser régulièrement afin d’approvisionner leurs créatures.

Niantic n’a pas encore réagi

Ou pas. Des dresseurs peu scrupuleux ont en effet développé des bots afin d’automatiser la distribution de baies pour maintenir leur barre de motivation au maximum et garder ainsi la main sur les arènes occupées par leurs créatures. Grâce à ces programmes, ils peuvent ainsi squatter tranquillement n’importe quelle arène du titre.

Pour le moment, Niantic ne s’est pas exprimé publiquement sur le sujet, mais il ne serait pas surprenant qu’il le fasse rapidement. L’éditeur ne porte pas les tricheurs dans son cœur et il a même considérablement durci le ton ces dernières semaines en mettant en place plusieurs mesures afin de pénaliser les dresseurs se tournant du côté obscur de la Force.

Histoire de rebondir sur une note plus positive, il faut également rappeler que l’éditeur a mis en place sur la dernière version du titre un système de raid en coopération. Il permet à vingt joueurs de se regrouper pour capturer les plus puissants des Pokémon, le tout en échange d’un pass spécial distribué dans les arènes et les PokéStop.