Clicky

Pokémon Go : l’état de New York veut interdire le titre aux délinquants sexuels

Pokémon Go marche très très fort depuis sa sortie en juillet dernier, et ce même si la dernière version ne fait pas franchement l’unanimité. Le titre de Niantic a en effet séduit des millions de personnes à travers le monde et ce sont des milliers de dresseurs qui descendent dans les rues de leur ville chaque week-end pour capturer de petites créatures virtuelles.

Andrew Cuomo, le gouverneur de New York, ne voit visiblement pas le succès de Pokémon Go d’un très bon oeil. Il craint en effet qu’il soit exploité par des prédateurs sexuels et il a donc décidé de leur interdire l’accès au titre.

Pokémon Go NY

Le gouverneur de New York pense que Pokémon Go représente un risque pour les plus jeunes.

Une décision rendue publique par le biais d’un communiqué disponible à cette adresse.

Les délinquants sexuels n’auront bientôt plus le droit de jouer à Pokémon Go dans l’état de New York

Le document explique notamment que le fonctionnement du titre représente un danger pour les enfants et les adolescents. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il peut être utilisé par des prédateurs sexuels pour les attirer à proximité de leur domicile ou de l’endroit de leur choix.

Selon des sénateurs, le cas se serait déjà produit et des enfants auraient ainsi été amenés à s’aventurer à proximité du domicile de plusieurs délinquants sexuels en chassant les Pokémon.

Craignant le pire pour les enfants de son état, le gouverneur a donc décidé de prendre le taureau par les cornes.

Il a en effet déposé un projet de loi le mois dernier, un projet visant à interdire aux délinquants sexuels tous les jeux exploitant la géolocalisation. Cela vaudrait donc pour Pokémon Go, mais aussi pour Ingress et tous les titres du même genre.

Ce fameux projet prévoie un certain nombre de dispositifs différents. Le Département Pénitentiaire de l’état serait ainsi libre de procéder à des vérifications en envoyant des agents au domicile des délinquants sexuels. Ces derniers seraient visiblement libres de prendre des mesures drastiques en cas de problème et ils pourraient même décider d’annuler la liberté conditionnelle des contrevenants.

En marge, le gouverneur a aussi envoyé une lettre à Niantic afin de lui demander de retirer tous les repères (PokéStops, Arènes, etc) se trouvant à proximité du domicile des délinquants sexuels répertoriés dans les registres de l’état et de leur interdire l’accès au titre.

Comment ? En s’appuyant sur leur adresses IP et leurs identifiants, des informations que l’état transmettra directement au studio si le projet de loi est validé.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.