Clicky

Pokémon Go marche aussi très fort chez les grands-pères

Il y a deux ans de cela, Pokémon Go prenait le monde par surprise et a suscité un réel engouement aux quatre coins du globe. Même si avec le temps, le succès du jeu s’est essoufflé, les gens ne l’ont pour autant pas oublié. La preuve avec Chen San-Yan, un grand-père de 70 ans, un fan qui continue à jouer à Pokémon Go.

Le plus étonnant ici n’est pas son âge, mais bien la façon dont il y joue. Chen San-Yan joue à son jeu favori avec 11 smartphones en étant perché sur son vélo. Pourquoi cela lui demanderiez-vous ? Eh bien juste pour multiplier ses chances d’attraper un Pokémon.

C’est sur son vélo et accompagné de ses 11 smartphones que ce papy pas comme les autres sillonne les rues de Taiwan en quête de Pokémon.

Contaminé par son petit-fils

Chen San-Yan est tombé dans les filets de Pokémon Go grâce ou à cause, selon les points de vue, à son petit-fils qui l’a initié. Dans les rues de sa ville, ce grand-père est connu de tous et a même hérité du surnom « Oncle Pokémon. »

Malgré son âge avancé, Chen San-Yan est capable de jouer 20 heures d’affilée à son jeu favori et donc de passer autant d’heures à pédaler sur son vélo pour trouver un Pokémon. Il consacre 5 à 6 jours par semaine à son jeu et il lui arrive même de veiller tard la nuit.

Un grand-père prévoyant

Pour éviter qu’il ne soit interrompu au beau milieu de sa chasse, Oncle Pokémon a installé plusieurs batteries sur son vélo pour pouvoir charger ses innombrables smartphones. Avant de se lancer dans sa quête, le senior s’entraîne jusqu’à ce que son compte atteigne le niveau 30. Ce n’est qu’après qu’il installe ses smartphones sur son vélo.

Atteint de la maladie d’Alzheimer, Chen San-Yan a expliqué lors d’une interview qu’en plus de le distraire, Pokémon Go l’aidé à faire travailler son cerveau pour atténuer les effets de la maladie. Pour ce papy hors-norme, la chasse aux Pokémon ne se limite pas uniquement aux rues de sa ville, mais continue même jusqu’à chez lui où il ne risque pas d’être à court d’énergie.

Chen San-Yan n’est pas prêt d’arrêter de jouer. Il prévoit de rajouter à sa collection 4 nouveaux smartphones.

Mots-clés pokemonpokemon go

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.