Pokémon Go : trois ans de prison pour un chauffard qui a tué un enfant

Nobusuke Kawai a renversé un enfant l’année dernière. L’homme était en train de jouer à Pokémon Go au moment des faits. Il a été condamné à trois ans de prison. Le père de l’enfant estime que la peine est bien trop légère. L’accident a en effet provoqué la mort de son fils.

Pokémon Go compte de nombreux fans à travers le monde. La plupart d’entre eux respectent les règles élémentaires en matière de sécurité, mais certains n’en ont cure. C’était le cas de ce chauffard.

Pokémon Go Condamnation

Un Japonais a été condamné à trois ans de prison. Il avait renversé un enfant alors qu’il jouait à Pokémon Go.

La scène s’est déroulée en octobre dernier à Ichinomiya, une ville située dans la préfecture d’Aichi, au Japon.

Il avait pris l’habitude de jouer à Pokémon Go en conduisant

Nobusuke Kawai, un homme de trente-six ans, se trouvait au volant de son camion. Il ne regardait cependant pas la route. En réalité, il avait les yeux rivés sur l’écran de son téléphone. L’homme avait en effet pris l’habitude de profiter de chaque trajet pour capturer de nouveaux Pokémon.

Keita Noritake, un enfant de neuf ans, revenait de l’école. Il connaissait la route sur le bout des doigts.

Cette dernière n’était pas dangereuse, mais il fallait tout de même traverser un axe. Prudent, Keita empruntait toujours le passage piéton et c’est précisément ce qu’il a fait ce soir-là. Il pensait sans doute que le camion qui arrivait au loin allait s’arrêter pour le laisser passer.

Cela n’a malheureusement pas été le cas. Comme à son habitude, Nobusuke ne regardait pas la route et il n’a donc pas pu voir le garçon traverser la route. L’enfant est passé sous les roues du camion. Les secours sont rapidement intervenus sur place, mais ils n’ont pas pu le sauver.

Trois ans de prison fermes

Suite à cet accident, Nobusuke a été placé en détention et les autorités ont mené une enquête approfondie afin de déterminer les causes de l’accident. L’homme a très vite avoué la vérité et il a ainsi reconnu qu’il était en train de jouer à Pokémon Go au moment des faits.

L’homme est passé devant le tribunal un peu plus tôt dans la semaine.

L’accusation demandait une peine de quatre ans, la défense de la prison avec sursis. L’avocat de Nobusuke avait en effet indiqué que l’enfant n’avait pas écouté son frère aîné et qu’il avait donc traversé de son propre chef malgré les risques encourus.

Le tribunal n’a visiblement pas été de cet avis. Le chauffard a en effet été condamné à une peine de prison de trois ans ferme.