Clicky

Pokémon Go : un premier accident mortel, en Australie

Pokémon Go est impliqué dans un premier accident mortel. Du moins d’après le rapport de police. Tanami Nayler, une jeune australienne de 22 ans, a effectivement été renversée la semaine dernière par un chauffard alors qu’elle chassait les Pokémon. La voiture l’a trainée sur un peu plus de soixante-dix mètres et elle n’en a pas réchappé. Le conducteur a rapidement été appréhendé par les forces de l’ordre et il sera prochainement présenté à un juge.

La scène s’est déroulée la semaine dernière à Melbourne, en Australie. Tanami était venue sur place pour rendre visite à un ami et elle a profité de l’occasion pour chasser et capturer quelques Pokémon.

Accident Pokémon

Une jeune fille a été renversée à Melbourne.

La chasse avait été fructueuse et elle s’apprêtait à rentrer chez son ami lorsque l’accident s’est produit.

Tanami était venue rendre visite à un ami et elle a profité de l’occasion pour chasser quelques Pokémon

Elle était en train de traverser une rue dans un passage protégé lorsqu’une Toyota Corolla a surgi de nulle part. Elle a fauché Tanami en un instant et elle l’a traînée sur plus de soixante-dix mètres sur la route avant de finir sa course dans un arbre et un poteau télégraphique.

Les secours sont rapidement intervenus sur place, en pure perte. La jeune fille avait déjà rendu son dernier soupir.

Le chauffeur du véhicule, un certain Nicholas Davison, a été arrêté dans la foulée. L’enquête a révélé que le véhicule était volé et qu’il roulait beaucoup trop vite. La voiture se déplaçait en effet à une vitesse de 70 mph, ce qui équivaut à un peu plus de 110 kilomètres par heure. Excessif, d’autant que l’accident s’est produit en ville, dans une rue passante.

Tanami n’était pas en train de jouer à Pokémon Go au moment des faits

Nicholas Davison est donc accusé de vol, de conduite dangereuse, de délit de fuite et de non assistance à personne en danger. Après avoir renversé Tanami, l’homme a en effet continué à rouler pour tenter d’échapper aux forces de l’ordre.

Il risque un maximum de vingt ans de prison.

Il est aussi important de signaler que Tanami avait rangé son téléphone dans sa poche avant de traverser la rue. Elle n’était donc pas en train de regarder l’application au moment des faits, contrairement à ce qui a été dit dans certains médias.

Fait étrange, la police locale a évoqué le titre de Niantic dans son rapport, alors que ce dernier n’est pas directement impliqué dans l’accident. Aurait-elle une dent contre le titre de Niantic ?

Mots-clés pokemonpokemon go

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.