Clicky

Pokémon, version crêpes

En cette période de fêtes, on pense aux longs repas qui nous attendent, mais aussi aux petits déjeuners en famille pour profiter de la présence de tout le monde. Côté petits déjeuners copieux, on peut trouver beaucoup de choses différentes, mais les crêpes mettent généralement tout le monde d’accord.

Si vous cherchez des crêpes originales, inutile de regarder du côté des garnitures : cherchez plutôt du côté de la forme. On ne veut plus voir du circulaire, on veut de l’original, et ce n’est pas drdancake qui nous contredira. Cet utilisateur de YouTube s’est déjà illustré plusieurs fois au travers de plusieurs œuvres. Car oui, drdancake est un artiste qui opère sur des… crêpes.

Des Pokémon en crêpe

Sa spécialité, proposer des crêpes aux formes originales et, à ce jeu-là, il est très fort. Notre homme s’est d’ailleurs attelé à la mise en œuvre d’un défi pas commun : redessiner tous les Pokémon de la première génération avec des crêpes.

Un défi de taille brillamment réussi comme vous pourrez le voir vous-même dans la vidéo disponible un peu plus bas dans cet article. Équipé d’une simple spatule et d’un tube de pâte à crêpe, drdancake y montre en effet la création des 151 Pokémon originaux, les uns à la suite des autres.

Là où l’homme fait très fort, c’est que nous n’avons pas sous les yeux une vague silhouette. Non, ça c’est bon pour les amateurs. En réalité, si la forme générale de la crêpe elle-même n’est effectivement qu’une silhouette, drdancake, en jouant sur le simple fait de faire cuire plus ou moins longtemps certaines parties, est parvenu à dessiner tous les détails des montres de poche.

Contours, ombres, et même lueurs dans les yeux, vous retrouverez tout sur ces crêpes et c’est bien ça qui est impressionnant. Bon, évidemment, c’est totalement inutile, mais la performance n’en reste pas moins belle.

Via

Share this post

Jérémy

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.