Pontinha, l’île où l’on paye par Bitcoin

La Principauté de Pontinha est une minuscule île située au large des côtes portugaises. Elle est reliée à l’île de Madère au Portugal par un port. Le propriétaire de cet îlot fortifié, Renato Barros, a proclamé l’indépendance de la principauté en 2007, et s’est autoproclamé « Prince Renato ».

En 2015, la principauté de Pontinha a fait parler d’elle en devenant le premier pays au monde à adopter officiellement le Bitcoin comme monnaie nationale.

Bitcoin

L’histoire de Pontinha

« Pontinha » signifie « un point », comme pour rappeler à quoi ressemblerait l’île si on regardait sur une carte. Son statut de micronation est également bien illustré par le nombre de ses habitants (quatre personnes) et sa superficie (environ 186 mètres carrés). L’îlot et son fort ont appartenu à l’État portugais jusqu’au 9 octobre 1903, lorsque le roi Carlos Ier du Portugal l’a vendu à la famille Blandy de Madère, une famille célèbre dans la fabrication de vin. À l’époque le roi avait besoin d’argent pour financer le développement du port de Funchal.

En 2000, les Blandys ont cédé l’îlot et le fort au professeur d’art madérien Renato de Barros pour l’équivalent de 25 000 €. En novembre 2007, Renato de Barros a déclaré l’indépendance de l’îlot, l’a rebaptisé « Principauté de Pontinha » et s’est autoproclamé « Prince ».

En décembre 2015, la Principauté de Pontinha a adopté le bitcoin comme la monnaie officielle du pays.

Pourquoi choisir le bitcoin comme monnaie ?

Au moment d’annoncer l’adoption du Bitcoin comme monnaie officielle du pays, Pontinha cherchait également à se faire rebaptiser « Atlantis » d’après la mythique civilisation de l’île perdue. Tout cela semblait cacher des objectifs économiques.

En effet, en tant que micronation souveraine, Pontinha est coupé du reste du monde et doit trouver le moyen de développer sa propre économie. Par exemple après la proclamation de son indépendance, le gouverneur voisin de Madère a menacé de couper l’électricité si Renato de Barros n’abandonnait pas son idée d’indépendance. En réponse, le prince Barros a installé un panneau solaire et une éolienne pour produire sa propre électricité.

En adoptant le bitcoin comme monnaie, Pontinha cherche sans doute à attirer les entreprises informatiques qui cherchent à travailler dans une atmosphère réglementaire moins contraignante. Le minuscule pays pourrait ainsi développer son économie grâce à des services comme le stockage, l’analyse et le traitement des données, et bien entendu le minage de crypto-monnaie.