Popcorn Time : le domaine d’un fork a brièvement refait surface avant de disparaître de nouveau

Popcorn Time avait donné vie à un certain nombre de forks et l’un des plus populaires de tous était sans conteste PopcornTime.io. Suite à une longue procédure, la MPAA a cependant réussi à mettre la main sur le nom de domaine, ce qui ne l’a pas empêché de refaire brièvement surface la semaine dernière.

Popcorn Time est arrivé sur le marché en février 2014 et il s’est tout de suite retrouvé sous les feux des projecteurs. L’outil présentait en effet de nombreuses similitudes avec Netflix tout en versant allègrement dans l’illégalité la plus complète.

Popcorn Time : image 1

Née à Buenos Aires, la solution avait en effet pour but de rendre la lecture en continu par BitTorrent plus accessible en proposant aux utilisateurs une interface extrêmement simple à appréhender.

Popcorn Time, la solution qui voulait démocratiser le streaming par torrents

La MPAA a très vite ouvert les hostilités en menaçant ses développeurs de multiples poursuites. Alarmés, ces derniers ont donc préféré plier bagage… tout en rendant open source leur technologie. De nombreux forks ont lors été lancés dans les semaines suivantes et PopcornTime.io était sans doute l’un des plus appréciés de la liste.

La MPAA l’a donc pris pour cible et l’organisation a fini par réussir à mettre la main sur le nom de domaine du site après une longue procédure.

PopcornTime.io a alors été redirigé vers un site de l’association et plus précisément vers une page faisant la promotion des offres légales.

La MPAA a temporairement perdu le contrôle de PopcornTime.io

Du moins pendant un temps. La semaine dernière, le nom de domaine a en effet échappé au contrôle de la MPAA et une personne non identifiée a ainsi réussir à le rediriger vers un autre site de streaming, et plus précisément vers Stream.cr. Étrange, mais ce n’est pas fini, car un simple whois confirmait que le nom de domaine appartenait toujours à l’association des ayants droit.

Personne ne sait ce qui s’est vraiment produit, mais TorrentFreak a mené l’enquête et nos confrères ont alors appris qu’un autre bidouilleur avait réussi le même exploit auparavant en modifiant la configuration de certains DNS. La même technique a pu être appliquée ici.

Reste que le coup d’éclat n’a pas duré longtemps. La MPAA a en effet repris le contrôle du nom de domaine quelques jours plus tard.

Mots-clés popcorn time