Clicky

Pornhub accusé d’héberger des vidéos illégales

Pornhub se retrouve dans une situation délicate et le géant du divertissement pour adultes est ainsi accusé d’héberger des vidéos illégales mettant en scène des hommes et des femmes filmées à leur insu.

Certains d’entre vous le savent peut-être, mais Pornhub est à la tête d’un catalogue extrêmement bien fourni, un catalogue composé de plusieurs centaines de milliers de vidéos réparties dans des dizaines de catégories différentes allant des matures aux parties fines en passant par le bondage, les milfs ou encore les rousses.

Pornhub Upskirt

Depuis sa création en 2007, l’entreprise a noué plusieurs partenariats avec des studios spécialisés, mais elle a également ouvert sa plateforme aux internautes en leur permettant de partager leurs propres séquences.

Pornhub a un problème, les vidéos d’upskirt

Seul problème, Pornhub n’a pas toujours la main sur le contenu partagé et il semblerait que ce manque de contrôle soit en train de se retourner contre son éditeur. L’entreprise fait effectivement l’objet de vives critiques depuis le début de la semaine en raison des nombreuses vidéos d’upskirt présente au sein de son riche catalogue.

Ces vidéos, généralement tournées en caméra cachée, ont principalement pour but de montrer ce qui se cache sous les jupes des demoiselles.

Pour ce faire, leurs auteurs ne rechignent à aucun sacrifice et certains d’entre eux écument ainsi les villes afin de disposer des caméras miniatures à des endroits clés comme les toilettes publiques ou même les cabines d’essayage.

Bien sûr, certaines de ces vidéos sont montées de toute pièce, mais ce n’est pas toujours le cas et il semblerait que de nombreuses séquences soient mises en ligne sans l’accord express des femmes mises en scène.

Des séquences tournées sans le consentement des femmes ?

Pour ne rien arranger, certaines de ces vidéos totalisent plusieurs centaines de milliers de vues et ont en plus été tournées dans des pays où ces agissements sont fermement condamnés par la loi.

D’après l’enquête menée par Motherboard, il semblerait en outre que certaines de ces séquences proviennent de sites spécialisés dans l’upskirt comme TeenCandidVideos ou encore The Candid Forum.

Pornhub, de son côté, interdit bien entendu le partage de ce genre de vidéos dans ses conditions d’utilisation. L’entreprise stipule en effet que les séquences illégales ou dépeignant des actes illégaux sont formellement interdites sur la plateforme, mais il semblerait que les vidéos d’upskirt se soient frayé un chemin entre les mailles du filet.

En revanche, pour le moment, l’entreprise n’a répondu à aucune des demandes de commentaires déposées par les médias.

Mots-clés pornhub

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.