Postmates sera la première entreprise à tester les robots de livraison à San Francisco

Postmates est principalement connue pour ses services de livraison de marchandises. En ce moment, l’entreprise attend son permis pour pouvoir tester ses robots de livraison sur les trottoirs de San Francisco. Selon un responsable au sein des Travaux Publics de la ville, le permis n’a pas encore été délivré.

On s’attend cependant à ce que celui-ci soit remis à Postmates dans pas très longtemps.

Crédits Pixabay

D’après les informations, le permis aura une validité de 180 jours et autorisera l’essai de trois robots autonomes de livraison. Ce nouveau contrat fait de San Francisco la première ville des États-Unis à autoriser le test des robots de livraison dans le cadre d’un programme pilote.

Depuis 2017, Postmates travaille en collaboration avec Norman Yee, le superviseur de la ville de San Francisco, ainsi qu’avec différentes entités pour la mise en place d’un cadre pour la « robotique du trottoir ».

Les caractéristiques des robots de livraison de Postmates

Postmates est actuellement présent dans environ 3 500 villes. Le projet de robots livreurs entre ainsi dans le cadre de son initiative de développer d’autres moyens afin d’étendre ses activités. Appelé « Serve », le robot semi-autonome a été dévoilé au public en décembre 2018. L’entreprise a effectué plusieurs modifications durant ces derniers mois afin d’améliorer son système, notamment en installant un lidar plus petit, nettement plus léger, plus durable et avec zéro émission de CO2.

Serve est aussi doté d’un écran tactile ainsi que d’un écran de discussion vidéo que les utilisateurs peuvent utiliser si besoin. Le robot de livraison peut supporter une charge d’environ 23 kilogrammes sur une distance de plus de 40 kilomètres, et ce, avec une seule recharge de la batterie. Un opérateur humain est cependant requis par le permis pour le surveiller à distance.

D’autres entreprises intéressées par le secteur

D’autres entreprises travaillent aussi sur des projets similaires à celui de Postmates. L’entreprise Marble, par exemple, attend également son autorisation pour pouvoir commencer son service de livraison autonome à San Francisco.

Il y a aussi Starship Technologies qui utilise déjà des appareils robotisés pour effectuer des livraisons au Royaume-Uni. En 2017, elle s’est associée avec Postmates pour faire des essais de livraison aux États-Unis.

On peut ainsi dire que la concurrence sera assez rude pour Postmates dans les années à venir.

Mots-clés Postmates