Pour Intel, la loi de Moore n’est pas vraiment morte

Intel se trouve dans une situation très délicate. Le marché du PC ne se porte pas spécialement bien en ce moment et le fondeur n’a pas encore réussi à trouver sa place sur le marché de la mobilité. Il ne compte cependant pas en rester là et Brian Krzanich a ainsi dévoilé la nouvelle stratégie de l’entreprise dans un billet publié sur son blog. Oui, et il a profité de l’occasion pour évoquer la fameuse loi de Moore.

La loi de Moore a été évoquée pour la première fois en 1965 dans le magazine Electronic par un certain… Gordon E. Moore et donc par un des trois fondateurs d’Intel.

Intel Inside

Le PDG d’Intel a dévoilé la nouvelle stratégie de la marque dans son dernier billet.

A l’époque, la complexité des semi-conducteurs doublait tous les ans et l’ingénieur estimait qu’il y avait de fortes chances que cette tendance se maintienne dans les années à venir.

La loi de Moore a subit quelques transformations au fil des années

L’article avait trouvé pas mal d’écho dans le milieu et cette réflexion a fini par devenir la première loi de Moore.

Car en effet, contrairement aux idées reçues, cette fameuse prédiction a pas mal évolué au fil du temps. Au milieu des années 70, Moore est ainsi revenu à la charge en tempérant ses précédentes déclarations et en évoquant cette fois le nombre de transistors présents sur les microprocesseurs. Il pensait ainsi que leur nombre allait continuer à doubler… tous les deux ans.

Depuis, la loi de Moore a été arrangée à toutes les sauces et nous avons ainsi vu fleurir de nombreuses lois différentes au fil de ces dernières années, des lois qui n’ont d’ailleurs pas forcément de lien direct avec les points évoqués par le fondateur d’Intel.

Mais voilà, entre temps, l’industrie a bien changé et beaucoup de spécialistes pensent que cette loi ne s’applique plus désormais.

Brian Krzanich n’est visiblement pas de cet avis et il l’indique clairement dans son dernier billet : « Durant mes 34 ans dans l’industrie des semi-conducteurs, j’ai vu passer quatre annonces de décès de la loi de Moore. Nous sommes en train de passer d’une technologie de gravure de 14 nm à 10 nm, et nous planifions de passer à 7 nm et 5 nm, et même au-delà. C’est la preuve que le loi de Moore est toujours vivante et bien portante. »

Intel ne va plus se limiter aux PC

Ceci étant, il ne compte visiblement pas se limiter à la sauvegarde de cette loi et il a ainsi profité de son article pour évoquer la nouvelle stratégie de la marque ou, plutôt, sa nouvelle stratégie à lui.

A ses yeux, le PC n’est plus qu’un terminal parmi tant d’autres et Intel ne compte plus se limiter à ce marché. Le fondeur va ainsi se concentrer sur les voitures autonomes mais également sur l’industrie et le commerce afin de renouer avec la croissance.

Et attention, car il ne compte pas se limiter aux particuliers. En réalité, il place plusieurs technologies professionnelles au coeur de cette nouvelle dynamique, des technologies comme son architecture de serveurs Rack Scale, le 3D XPoint ou même les puces silicon photonics.

Fait intéressant, le PDG de la marque compte aussi investir massivement dans le « cloud » mais également dans la 5G.

Ce point est d’ailleurs loin d’être anodin car Intel pourrait se charger de produire le modem de l’iPhone 7. Du moins d’après les dernières rumeurs en date.

Mots-clés intel