Clicky

Pour l’astronaute Chris Hadfield, il faut d’abord viser la Lune avant d’envisager Mars

Chris Hadfield est un célèbre astronaute canadien. Ancien colonel et pilote de chasse de l’Aviation royale canadienne, il participa à plusieurs missions spatiales et aura passé au total 166 jours au-dessus de notre tête.

Il a même été commandant de la Station Spatiale Internationale durant près de six mois entre 2012 et 2013. Selon lui, nous devrions d’abord penser à vivre sur la Lune avant de voyager vers Mars.

Il va ainsi contre la plupart des programmes spatiaux et des rêves communs qui visent à coloniser rapidement la planète rouge.

Une vision terre à terre de l’exploration spatiale

Pointure de l’aérospatiale et premier Canadien à avoir effectué une sortie dans l’espace, il fut très présent sur les réseaux sociaux durant ses missions, ce qui participa à son succès international. Il donne aujourd’hui sa vision de la conquête de l’espace dans une interview du New Scientist.

Selon lui, il faut d’abord penser à la Lune plutôt que de faire l’erreur de penser à Mars, cette contrée plus éloignée. « Pendant des dizaines de milliers d’années, les humains ont suivi le même schéma, ici sur Terre : Imagination, exploration, établissement. C’est ainsi que les premiers humains sont arrivés en Australie il y a 50 000 ou 60 000 ans, et c’est ainsi que nous sommes passés de Youri Gagarine aux premiers astronautes à poser le pied sur la Lune » explique-t-il.

Désormais, « il y a six personnes qui vivent en permanence à bord de la Station Spatiale Internationale, et ce continuellement depuis 17 ans. Mais la réalité est que nous n’avons pas encore compris comment vivre en permanence hors de notre planète. Je pense donc, que si nous suivons ce même modèle, alors la Lune devrait être la première. Non seulement pour réaffirmer que nous pouvons y arriver, mais également pour montrer que nous pouvons y vivre aussi ».

L’astronaute retraité donne également son avis quant aux récentes déclarations du vice-président américain Mike Pence, qui déclarait que les USA mettraient bientôt un pied sur Mars. Selon lui, « il est facile de le dire en tant que vice-président, mais ça ne se fera pas pendant son mandat ». Il suggère que nous vivions d’abord pendant une génération sur la Lune avant de nous concentrer à la planète rouge.

Mars, la planète qui déchaine les passions

« Nous n’avons pas encore la technologie. C’est comme si nous étions à Paris en train de se balader en canoë sur la Seine. Puis que d’un coup, nous décidions de nous rendre en Australie ! Nous pourrions à peine traverser la Manche. C’est un peu la même chose pour l’exploration spatiale aujourd’hui. Un voyage sur Mars est concevable, mais c’est encore beaucoup plus éloigné que ce que la plupart des gens pensent ».

Selon lui, il reste de nombreuses questions sans réponses à propos d’un tel voyage. « Nous connaissons certaines menaces, le manque de fiabilité de l’équipement, ou comment fournir suffisamment de nourriture pour tout le monde ? Quels sont les impacts des rayons cosmiques sur le corps humain ? Ou quel type de vaisseau spatial devrions-nous construire ? Comment pourrions-nous réagir en ne voyant rien à la fenêtre pendant des mois et des mois ? ».

Chris Hadfield donne ainsi une vision non pas pessimiste de l’exploration de l’Univers, mais plus terre à terre et logique. En effet, quoi de plus naturel que de viser l’astre le plus proche et le plus connu avant de songer à des planètes éloignées. D’autant plus quand on pense à la quantité de risques encourus, et à ceux encore inconnus et qui ne seraient découverts qu’une fois partis. Les passionnés de science-fiction penseront à la découverte d’extraterrestres ou d’aliens.

Cette « passion » pour Mars révèle cependant l’énorme ambition et la volonté indubitable de l’Homme. Mars présente certains aspects positifs à une colonisation humaine, mais la Lune, du fait de sa proximité, pourrait permettre d’accélérer les connaissances grâce à une première expérience « extraterrestre » plus viable et surtout plus concrète. La NASA y pense !

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois

Share this post

JB

Infirmier | Passionné par les nouvelles technologies et la photo