Pour les 20 ans du jeu, un fan recrée l’introduction de Metal Gear Solid sous UE 4

Un fan de Metal Gear Solid pas du tout malhabile de ses doigts a repris la séquence d’introduction du jeu original paru en 1998 pour la refaire sous Unreal Engine 4. Une manière de se rappeler que le jeu vient de fêter ses 20 ans et que la licence à laquelle il appartient se trouve désormais probablement au fond de l’eau avec la capsule de Solid Snake.

Le 3 septembre 1999, le Japon découvrait Metal Gear Solid. Et si les États-Unis l’auront eu le mois suivant, le Vieux Continent aura quant à lui attendu près de six mois pour être servi, probablement en raison du doublage intégral qu’allait proposer chacune des versions prévues pour l’Europe.

Un titre qui aura consacré Hideo Kojima au rang de créateur superstar et qui, même aujourd’hui, demeure une référence dans le genre infiltration sur consoles, de par son gameplay et sa mise en scène. Et celle-ci de s’observer avant même d’appuyer sur le moindre bouton de la manette.

L’intro de Metal Gear Solid recréée sous UE4 par un artiste ayant travaillé sur Ryse

Dans cette séquence précédant donc l’apparition de l’écran-titre, le joueur découvre son avatar, un homme-grenouille dans un sous-marin furtif en train d’être briefé par son supérieur sur la mission qu’il aura à accomplir. Solid Snake, c’est son nom de code, va ainsi devoir déterminer si les terroristes qu’il s’apprête à s’attaquer sont bien en possession d’armes nucléaires. Et dans le cas de figure d’un « oui mon commandant », ce soldat devra coûte que coûte empêcher l’utilisation de ces engins de mort.

Un fan du jeu, Erasmus Brosdau, s’est mis en tête de recréer cette séquence d’introduction sous Unreal Engine 4. L’homme, artiste et directeur artistique, a déjà travaillé dans le milieu du jeu vidéo puisqu’il a notamment officié sur Warface, Homefront: The Revolution et Ryse: Son of Rome. Outre le moteur en lui-même, un certain nombre d’assets ont été utilisés pour tenter de moderniser ce passage sans trahir son ADN. L’audio a aussi été « légèrement amélioré » et des effets sonores ont été rajoutés.

Ne jouons pas les étonnés : c’est probablement dans cette direction que Konami tentera de ranimer la franchise si jamais le public console représente encore une cible de choix pour l’éditeur.

Mots-clés metal gear solid