Clicky

Pourra-t-on faire des bébés sur Mars ?

Avec tous les projets spatiaux en cours, la planète Mars n’a jamais été aussi proche d’être conquise par l’homme. On parle déjà de colonie martienne d’ici 2040. Si l’aventure promet d’être grandiose et excitante, il faut s’attendre à ce que la vie extraterrestre soit radicalement différente.

Par exemple, la procréation est-elle viable pour l’homme sur la planète rouge ?

C’est la question posée par des chercheurs polonais dans une étude postée dans Futures. L’étude explique que l’ADN humain a été conçu pour donner uniquement vie sur Terre et non sur une autre planète comme Mars dont la structure et l’atmosphère sont complètement différentes.

Les scientifiques avancent cependant qu’une solution est possible, mais implique de nous rendre « moins humain, » ce qui pourrait poser certains problèmes d’éthique.

Deux obstacles à la procréation sur Mars

Le premier obstacle qui se pose concerne l’atmosphère martienne. Comme cette dernière est nettement plus mince que sur la Terre, l’homme sera directement exposé aux rayonnements cosmiques. « Les radiations sont néfastes pour les adultes et en particulier pour les cellules reproductrices, les embryons en développement et les fœtus. » expliquent les chercheurs.

Le deuxième problème est lié à la microgravité à laquelle nous serons exposés pendant le voyage sur Mars et une fois arrivé sur la planète rouge. Cette microgravité affecte le corps et pourrait entraîner des problèmes de santé qui vont empêcher le corps de « procréer. »

Il faudra restructurer complètement l’ADN

Les auteurs de l’étude sont formels : il n’y aura pas de nouveaux nés dans les prochaines colonies martiennes. L’exploit n’est cependant pas impossible, mais il faut se préparer à payer le prix.

Les scientifiques avancent que pour pouvoir donner vie sur la planète rouge, l’homme devra modifier son ADN de manière à l’adapter aux conditions de vie sur Mars.

Il s’agit ainsi de « créer » un nouveau type d’humain dont le corps est capable de surmonter les obstacles qui empêchent la reproduction sur Mars. Pour restructurer le code ADN, les chercheurs proposent d’utiliser le ciseau génétique CRISPR. La question est de savoir qui serait prêt à aller aussi loin et il va de soi que la communauté scientifique aura son mot à dire sur des telles interventions.

Mots-clés mars

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !