Prise en main de la Surface 2 durant la soirée Microsoft

Officialisée le mois dernier par Microsoft, la Surface 2 vient succéder à la très décriée Surface RT, testée ici. Il aura cependant fallu attendre ce 22 octobre pour pouvoir passer commande. Afin de célébrer la sortie de ses nouvelles tablettes tactiles, Microsoft a convié hier soir quelques blogueurs et quelques journalistes à une soirée spéciale et haute en couleurs. J’ai eu droit à mon invitation et j’en ai donc profité pour m’amuser durant quelques dizaines de minutes avec la Surface 2.

Comme chacun le sait, la gamme des Surface s’articule autour de deux modèles, de deux gammes : les Surface RT et Surface 2, sous Windows RT, et les Surface Pro et Surface Pro 2, sous Windows 8. La différence les deux ? Les premières ne peuvent faire tourner que les applications disponibles sur le Windows Store, contrairement aux secondes qui supportent toutes les logiciels.

Microsoft Surface 2 : photo 1

La Surface 2 de Microsoft vue de face.

Spécifications Techniques

Si les deux tablettes se ressemblent comme deux gouttes d’eau, elles ne partagent pas la même fiche technique. La Surface 2 embarque ainsi un écran de 10.6 pouces capable d’afficher une définition de type Full HD 1080p (1920×1080, multipoint 5 points), un processeur Nvidia Tegra 4, 2 Go de mémoire vive et 32 Go ou 64 Go d’espace de stockage en fonction du modèle choisi. Derrière, nous avons également droit au WiFi 802.11 a/b/g/n, au Bluetooth 4.0, à une caméra de 5 mégapixels située à l’arrière de la coque et à une seconde caméra frontale de 3.5 mégapixels pour la visio-conférence.

La connectique est assez complète puisqu’il est possible de compter sur un port USB 3.0, sur un lecteur de cartes microSD, sur une prise casque et sur une sortie vidéo capable de diffuser un flux en haute définition. Je passe sur l’accéléromètre, le gyroscope, le magnétomètre et le capteur de luminosité ambiante, que l’on retrouve de toute façon dans la plupart des terminaux nomades du marché.

Côté dimensions, la Surface 2 est assez compacte (274.5 x 173 x 8.89 mm) et plutôt légère (676 grammes). Des dimensions assez proche de l’iPad Retina. L’autonomie de l’ardoise, pour sa part, est estimée à 10 heures.

Microsoft Surface 2 : photo 2

Le pied de la Surface 2, capable de prendre deux positions.

Design & Ergonomie

Soyons clair, la Surface 2 est très proche de la Surface RT. Lignes similaires, finitions identiques, les ressemblances sont frappantes. Avec quelques différences minimes portant sur ses dimensions et son poids.

Il y a cependant une grande nouveauté, qui touche au pied intégré au châssis. Il pourra effectivement prendre deux positions, contrairement au modèle précédent. Très concrètement, il sera donc possible d’utiliser la Surface 2 sur un bureau ou même sur nos genoux en mode laptop. Après, bien sûr, j’aurais préféré que Microsoft aille encore un peu plus loin, mais ce sera peut-être pour la prochaine version, allez savoir.

Pour le reste, et bien il faut avouer que la Surface 2 n’est pas vilaine à regarder, avec des finitions très « premium » et extrêmement soignées. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, c’est certain, mais si le premier modèle vous a plu, alors vous devriez être conquis par cette nouvelle version, surtout que le blanc lui va très bien. Sinon, en terme d’ergonomie, nous retrouverons sur la tranche droite un premier haut-parleur, la prise casque et les deux boutons dévolus au contrôle du volume. Le bouton de mise sous tension, pour sa part, se trouve sur la bordure supérieure. Enfin, sur la tranche droite, nous avons le second haut-parleur, la sortie vidéo, le port USB 3.0 et le connecteur pour recharger l’appareil.

Microsoft Surface 2 : photo 3

La Surface 2 repliée.

Premières impressions

Il est très difficile de se faire une idée d’un produit en quelques minutes, mais j’avoue avoir été plutôt conquis par la Surface 2. Elle est élégante, belle à regarder et l’arrivée de la haute-définition est vraiment un atout non négligeable.

Mais qu’en est-il des limitations touchant le système d’exploitation. Elles sont agaçantes, c’est vrai, mais il ne faut pas perdre de vue que la Surface 2 a été conçue comme une tablette, contrairement à la Surface Pro 2 qui tient plus de l’ordinateur ultra-portable tactile. En outre, le Windows Store est assez complet et Windows 8.1 intègre plusieurs applications très intéressante comme un guide pour la cuisine et le vin ou encore un outil entièrement dédié à la santé et au fitness. La présence de la suite Office devrait également faciliter la vie aux professionnels.

Plus globalement, la Surface 2 fait vraiment très premium, autant que la Surface Pro 2 et c’est bien normal puisqu’elles partagent toutes les deux les mêmes lignes. J’ai eu l’occasion de voir passer pas mal de machines hybrides fonctionnant sous Windows 8, ou même sous Windows 8.1, et aucune d’entre elles n’arrivent à la cheville de la tablette de Microsoft, du moins en terme de design.

Reste la question du prix. A 439€ pour le modèle de base sans Cover, ça fait quand même assez mal. Surtout que la Cover n’est pas fournie pour ce prix. Si vous optez pour la Touch Cover 2, il faudra ajouter 119.99€ à la douloureuse, ou 129.99€ pour le Type Cover 2. Ce qui nous fait un total de 558.99€ ou de 568.99€. Encore une fois, le positionnement tarifaire du dispositif ne me paraît pas adéquat, Microsoft n’a visiblement pas appris des erreurs commises avec la Surface RT.

Microsoft Surface 2 : photo 4

La Surface 2 au premier plan, suivie de la Surface Pro 2.