Prise en main de la Surface Pro 2 durant la soirée Microsoft

Si les premières Surface n’ont pas très bien marché, Microsoft n’a pas baissé les bras pour autant et la firme a ainsi présenté deux nouveaux modèles le mois dernier : la Surface 2 et la Surface Pro 2. Or justement, la firme a organisé hier soir une soirée spéciale pour présenter ces deux ardoises, une soirée à laquelle votre humble serviteur a eu l’occasion d’être invité. Et si j’ai joué pendant pas mal de temps avec la Surface 2, j’ai également eu la chance de pouvoir prendre en main la Surface Pro 2 pendant quelques minutes. Juste assez pour me faire une idée un peu plus précise de ses atouts, et de ses faiblesses.

Attention cependant car cet article doit être pris pour ce qu’il est, soit pour une simple prise en main. Ce n’est pas en quelques dizaines de minutes qu’on peut se faire une réelle idée d’un produit. J’ai cependant contacté Microsoft afin d’obtenir une Surface Pro 2 en prêt. Si la firme accepte ma requête, vous aurez droit à un test plus complet quelque part dans ces prochaines semaines.

Microsoft Surface Pro 2 : photo 1

La Surface Pro 2, accompagnée de la Type Cover 2.

Caractéristiques Techniques

Vous connaissez la chanson, avant toute chose il convient de faire un point sur les spécifications techniques de la Surface Pro 2.

La tablette embarque ainsi un écran ClearType de 10.6 pouces capable d’afficher une définition de type Full HD 1080p (1920×1080, multipoint 10 points) et un processeur Intel Core i5 de 4ème génération. La quantité de mémoire vive et l’espace de stockage dépendront du modèle choisi : 4 Go de RAM pour les versions 64/128 Go, ou 8 Go de RAM pour les versions 256/512 Go. On a également droit à deux caméras de chaque côté de l’ardoise, des caméras capable de filmer en 720p. La connectivité, pour sa part, ne change pas et on a donc droit à du WiFi 802.11 a/b/g/n et à du Bluetooth 4.0.

La connectique est assez proche de la Surface 2 avec un port USB 3.0, un lecteur de cartes microSDXC, une prise casque et un port Mini DisplayPort. Pas de grosse surprise sur les capteurs embarqués : accéléromètre, gyroscope, magnétomètre et capteur de luminosité ambiante répondront présents.

Point intéressant, la Surface Pro 2 sera directement livrée avec un stylet, ce qui ne sera pas le cas de la Surface 2. L’autonomie, pour sa part, n’a pas encore été testée par Microsoft mais j’ai été poser la question à l’un des employés de la firme. Selon lui, la tablette pourrait tenir jusqu’à huit heures. Mieux, la Power Cover nous permettrait de prolonger l’autonomie de l’appareil de trois heures supplémentaires. Nous obtiendrions donc un total de onze heures. Je pense pour ma part que ces estimations sont un peu trop optimistes, même si Haswell est peu énergivore. Il faudra cependant attendre d’avoir l’ardoise en main pour être fixé.

Microsoft Surface Pro 2 : photo 2

La connectique de la Surface Pro 2.

Design & Ergonomie

Microsoft a conservé exactement le même design que pour le modèle précédent et nous avons ainsi droit à un châssis en VaporMg et à des finitions vraiment très soignées, qui tranchent radicalement avec ce qu’on peut voir sur certaines machines hybrides produites par d’autres constructeurs.

Si les dimensions de la Surface Pro 2 sont identiques au modèle précédent, il n’en va pas de même pour le poids de la tablette, qui passe à 907 grammes. Ce point n’est pas négligeable, car cela veut aussi dire qu’elle sera moins agréable à utiliser en mode tablette. Enfin à moins que vous ne fréquentiez assidument la salle de musculation du coin, cela va de soi.

L’ergonomie reste aussi inchangée. La prise casque, les boutons dévolus au contrôle du volume et la prise USB 3.0 se trouvent sur la tranche gauche de l’appareil. A droite, nous pourrons mettre la main sur la prise secteur, sur le port Mini DisplayPort et sur le lecteur de cartes SDXC. Tout comme la Surface 2, la tablette a également droit à un pied inclinable capable de prendre deux positions distinctes. Elle pourra donc être utilisée sur un bureau, ou sur les genoux. Là encore et au risque de me répéter, j’aurais aimé que Microsoft nous laisse un peu plus de liberté.

J’ai également eu l’occasion de m’approcher de la Docking Station de Microsoft soit, en bon français, de la station d’accueil de la firme. Cette dernière embarque pas mal de ports (trois port USB, un port Mini DisplayPort, un port Ethernet, etc) et elle est assez design. Il sera d’ailleurs tout à fait possible d’utiliser la Surface avec son clavier lorsqu’elle est posée sur la base. Côté prix, il faudra cependant compter 199.99€ pour en profiter. Les accessoires coûtent cher, chez Microsoft…

Microsoft Surface Pro 2 : photo 3

Le pied de la Surface Pro 2.

Premières impressions

La Surface Pro 2 est un bon produit, cela ne fait aucun doute. Ceci étant, il n’est pas parfait pour autant et son poids n’est pas forcément très adapté à une utilisation de type tablette. Enfin pas pour les utilisateurs nomades. En revanche, avec une Type Cover, on obtient un ultra-portable extrêmement véloce et qui corrige finalement tous les défauts de jeunesse du premier modèle.

A condition d’y mettre le prix. Avec un prix de vente démarrant à 879€ pour le premier modèle, la Surface Pro 2 ne conviendra pas forcément à toutes les bourses. D’autant qu’il faudra dépenser pas moins de 979€ pour le modèle 128 Go, 1279€ pour le modèle 256 Go et 1779€ pour le modèle 512 Go ! Tout le problème étant que Microsoft ne fourni pas de Cover pour ce prix et il faudra donc ajouter pas moins de 119.99€ pour la Touch Cover 2, 129.99€ pour la Type Cover 2 et 199.99€ pour la station d’accueil.

En gros, donc, si vous voulez avoir un peu plus de place sur votre ardoise, la Surface Pro 2 vous coûtera aussi cher qu’un MacBook Air ou qu’un MacBook Pro. Pour le MacBook Air, ce n’est pas gênant puisque les deux appareils se trouvent sur le même segment. En revanche, il n’en va pas de même pour le MacBook Pro.