Clicky

Prime Wardrobe d’Amazon s’ouvre à davantage de clients

Amazon s’apprête à lancer son service d’achat Prime Wardrobe. Ce service, annoncé au mois de juin 2017, arbore le slogan « essayer avant d’acheter » et vise à défier les entreprises établies sur le marché à l’instar de Wantable, Stitcj Fix ou encore Trunk Club.

Pourtant, le service n’a pas encore été lancé depuis l’année dernière et Amazon affirme que c’est toujours le cas. Néanmoins, le géant du e-commerce ainsi que les personnes ayant travaillé sur le projet Prime Wardrobe ont récemment publié des tweets annonçant que le service serait bientôt effectif.

Le mercredi 11 avril 2018, la firme a tweeté qu’Amazon Prime Wardrobe avait été officiellement lancé, un tweet qui a été supprimé aussi vite qu’il avait été publié.

Un test élargi à plus de clients

Interrogé sur le sujet, Amazon déclare d’abord qu’il s’agissait d’une erreur et que le service n’était encore qu’à sa phase d’invitation. Pourtant, quelques utilisateurs de Twitter ont réussi à partager le tweet et le porte-parole de la société a expliqué que l’équipe de mode d’Amazon avait étendu le programme à une clientèle plus élargie.

Le porte-parole ajoute que les clients pouvaient désormais faire des achats parmi toute une gamme de produits de marque pour les femmes, les hommes, les enfants et même pour les bébés. Plusieurs clients d’Amazon sur Twitter se réjouissent déjà de ce nouveau service.

Le déploiement officiel d’Amazon Prime Wardrobe ne devrait plus tarder

Amazon a également envoyé un courriel à ses clients concernant le fonctionnement de ce nouveau service. Concrètement, les clients pourront sélectionner trois vêtements ou plus qu’ils essayeront chez eux durant une semaine. Si le client n’est pas satisfait de ces vêtements, il pourra les renvoyer via l’étiquette prépayée incluse. Le service offre gratuitement la livraison et les retours des produits sélectionnés par les clients.

L’entreprise a refusé de dire combien de clients avaient testé ce nouveau service ou combien d’autres clients ont été ajoutés dans le cadre de l’élargissement de ce test. Néanmoins, Amazon ne peut plus se permettre de prendre plus de temps pour déployer plus largement son programme étant donné qu’il est déjà en retard d’une année depuis l’annonce du déploiement initial.

De leurs côtés, les concurrents d’Amazon Prime Wardrobe n’ont pas chômé. L’entreprise Gwynnie Bee a, par exemple, lancé une plateforme de souscription de vêtements pour d’autres détaillants.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !