Clicky

Print Eat, la start-up qui utilise l’impression en 3D pour du chocolat

La technologie de l’impression en 3D ne sert pas uniquement à réaliser des œuvres ou accessoires en plastique, elle s’utilise également pour du chocolat. C’est Geoffrey Taieb et Yoann Maire, deux anciens élèves de l’Ipsa qui ont eu l’idée de créer des structures en chocolat avec une imprimante spéciale.

Ils ont déjà présenté un projet sur le chocolat imprimé lors d’un concours de startups à l’université de Salfor qui s’est tenu à Manchester. Un événement qui a marqué leur carrière, car leur idée avait été appréciée par Gilles Grasteau. Cela a permis au duo de monter leur propre start-up, le Print Eat.

Print Eat

En 2016, alors que Gilles Grasteau était un chef au Westin, il a demandé aux jeunes entrepreneurs de réaliser un chocolat ayant la forme du dieu Quetzalcoatl à l’occasion des fêtes de Pâques.

Un énorme challenge pour les entrepreneurs

Geoffrey Taieb avoue que la requête de Gilles Grasteau leur demandant de créer des petites statuettes en chocolat était pour eux un vrai coup de chance, mais a engendré beaucoup de stress aussi.

L’imprimante en 3D avait été conçue par Yoann Maire, bien avant que les deux amis ne décident de monter leur propre business. En réalité, l’appareil n’imprimait pas directement du chocolat, mais les moules avec lesquelles il sera modelé.

Ainsi, au cours de cette expérience, le chef leur avait présenté l’image qu’il a voulu reproduire ainsi que les détails qu’il aimerait inclure. Ils se sont tout de suite mis à exécuter la tâche en tenant en compte de répondre au mieux aux exigences du client.

Après avoir réalisé de nombreuses versions et suite à de nombreux refus de la part du chef, ils ont finalement fini par le convaincre.

Une entreprise en plein développement

À partir de ce moment, leur carrière commence à décoller. Ils ont réussi à finir la commande d’œufs de Pâques avec un modèle unique et particulier en un temps restreint. L’œuf Quetzalcoatl avait donc attiré l’attention de nombreux médias grâce à son originalité et aux différents détails remarquables.

Leur entreprise commence à se développer petit à petit, ce qui leur a permis de réaliser d’autres investissements dont le scanner 3D et le logiciel de design 3D.

Un autre ingénieur, un designer et un chocolatier viennent de renforcer l’équipe et depuis, les clients deviennent encore plus nombreux. Leur objectif est de pouvoir imprimer directement les chocolats.

Mots-clés insolitenopub

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !