Prise en main de la Sony Xperia Z2 Tablet

Sony n’est pas arrivé les mains vides lors du dernier Mobile World Congress. Si le constructeur japonais a profité de l’événement pour lever le voile sur le nouveau vaisseau amiral de sa flotte, il a également présenté une nouvelle tablette tactile : la Xperia Z2 Tablet, aussi désignée comme la tablette Xperia Z2. Et justement, cette dernière est présente durant la soirée organisée par la firme hier soir sur Paris. J’ai donc eu l’occasion de la prendre en main et voici le récit de cette étonnante expérience.

Petite précision avant de commencer. Cette prise en main ne sera pas exhaustive. Des dizaines de personnes étaient présentes à la soirée de Sony et elles venaient toutes pour la même chose, alors nous disposions finalement de peu de temps pour nous amuser avec les produits exposés. J’essaierai cependant d’avoir la tablette en prêt un peu plus tard, donc nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler dans les semaines qui viennent.

Sony Xperia Z2 Tablet : photo 1

La Sony Xperia Z2 Tablet vu de face. Avec ses bordures très imposantes.

Caractéristiques Techniques

On prend les mêmes et on recommence. Afin de nous pencher sur les lignes de la belle, nous allons commencer par rappeler ses caractéristiques afin de nous rafraichir un peu la mémoire. Surtout que sa fiche technique le mérite amplement puisqu’elle ne fait aucun compromis. En réalité, la tablette Z2 profite même de toutes les dernières innovations du marché.

  • Ecran de 10,1 pouces.
  • Définition de type Full HD 1080p.
  • Technologies Triluminos, X-Reality et LED Live Colour.
  • Processeur Qualcomm Snapdragon 801 cadencé à 2,3 GHz.
  • GPU Adreno 330.
  • 3 Go de mémoire vive.
  • 16 Go d’espace de stockage, port pour cartes micro SD (64 Go maximum).
  • Capteur Exmor RS de 8,1 millions de pixels.
  • Caméra frontale de 2,2 millions de pixels.
  • Compatibilité avec les réseaux de type 3G ou 4G (pour certains modèles).
  • Batterie de 6 000 mAh.
  • Dimensions : 172 x 266 x 6,4 mm.
  • Poids : 439 grammes.
  • Android 4.4.
  • Prix : à partir de 490€.

Comme un air de déjà-vu ? C’est parfaitement normal car en dehors de la taille de l’écran et de la batterie, il s’agit exactement des mêmes spécifications que celles du Z2. Le téléphone, hein.

Le LED Live Colour, comme son nom l’indique, est une nouvelle technologies imaginée par Sony, une technologie qui vise à améliorer le rendu des couleurs en collant au maximum à la réalité. Et ce dans toutes les conditions lumineuses possibles. Même que ça marche très bien. L’écran de la tablette est aussi bluffant que celui du smartphone et, là encore, on se prend une véritable petite claque visuelle. Seul bémol, le champ de vision a l’air moins ample que celui du téléphone, mais cela venait peut-être de l’éclairage de la salle où étaient exposées les ardoises.

Le Snapdragon 801, pour sa part, semble bien remplir son office. La tablette Xperia Z2 est extrêmement réactive. Je n’ai cependant pas eu l’occasion de faire tourner des jeux gourmands dessus, donc il faudra attendre que Sony me prête un modèle pour savoir ce qu’elle vaut sur le terrain.

Sinon, pour la petite histoire, et même si je l’ai déjà expliqué dans mon article sur le Z2, le Snapdragon 801 se compose d’un processeur Krait 400 32-bit composé de quatre coeurs, d’un GPU Adreno 330 et d’un modem compatible avec les réseaux de type 4G/LTE. Qualcomm a augmenté la fréquence des puces pour augmenter la puissance de calcul de son SoC, et ce dernier est donc censé être encore plus performant que son prédécesseur.

Et l’autonomie ? Impossible à dire sur une prise en main aussi rapide, mais entre la batterie de 6 000 mAh et le mode STAMINA, j’aurais tendance à être plutôt confiant.

Sony Xperia Z2 Tablet : photo 2

La Sony Xperia Z2 Tablet en main. Elle est extrêmement légère et elle peut se tenir à une seule main sans aucun problème.

Design & Ergonomie

Certains d’entre vous l’ignorent peut-être mais la Z2 n’est pas une tablette comme une autre. En réalité, il s’agit de l’une des ardoises les plus fines du marché, avec une épaisseur n’excédant pas les 6,4 mm. A titre de comparaison, l’iPad Air ne descend pas en dessous des 7,5 mm.

Et c’est vraiment très impressionnant, surtout quand on sait que l’ardoise est totalement étanche. Elle peut ainsi résister à la poussière, aux projections d’eau et même à des immersions à condition que l’on ne dépasse pas le mètre de profondeur, pour une durée d’une demie-heure. Non, on se demande vraiment où Sony a trouvé de la place pour caser les composants et les joints d’étanchéité.

Le revers de la médaille, c’est que les bordures encadrant l’écran du terminal sont vraiment très larges. Peut-être trop, même. Le bon côté de la chose, c’est que vous n’aurez aucun mal à la prendre en main.

En dehors de ça, la tablette Z2 est vraiment très jolie à regarder avec une belle coque sombre (ou claire, ça dépend des modèles puisque la belle se décline en noir ou en blanc) et des bordures en aluminium qui inspirent confiance. Les finitions sont parfaites et on sait tout de suite qu’on se trouve face à un produit résolument haut de gamme.

Les principaux boutons de la tablette sont intégrés sur la tranche gauche. C’est donc à cet endroit que nous allons trouver le bouton de mise sous tension et les deux boutons dévolus au contrôle du volume. La prise casque et le connecteur se situent sur la tranche inférieure tandis que toutes les trappes se trouvent de l’autre côté. Des trappes qui dissimulent le port pour cartes SD, le port pour carte SIM ou encore la prise Micro USB. Inutile de préciser qu’il vaudra mieux penser à les fermer avant d’immerger le terminal.

Sony Xperia Z2 Tablet : photo 3

Le dos de la Sony Xperia Z2 Tablet est mat, mais il attire très facilement les traces de doigts.

Premières Impressions

Au risque de vous étonner, les tablettes tactiles et moi, ce n’est pas vraiment ça. Je comprends parfaitement l’engouement qu’elles suscitent, mais je préfère pour ma part une phablette à une ardoise pour la détente et pour la consultation de contenus. Et pour le boulot ? Là, c’est plutôt l’ultrabook qui retient ma préférence lorsqu’on doit aller chez un client, ou couvrir un événement. Je ne dis évidemment pas que c’est la solution idéale, simplement que c’est celle qui me convient, à moi.

Ceci étant, la Xperia Z2 Tablet m’a quand même fait une bonne impression. Son écran m’a même bluffé, en dehors de ces énormes bordures qui l’encadrent. Quitte à choisir, j’aurais préféré une tablette moins fine, et plus compacte en longueur et en largeur.

Point intéressant, Sony a souhaité mettre l’accent sur les accessoires et si nous aurons évidemment droit au clavier sans fil permettant de la transformer en ordinateur ultra portable, nous pourrons aussi compter sur une station d’accueil qui la transformera en chaine HiFi d’appoint, avec une télécommande pour la piloter depuis le canapé. Un produit, et plusieurs usages en somme.

Le mot de François : La finesse, la finesse! Et par conséquent le poids. C’est plus léger qu’un manuel de primaire, les bords sont finalement pas si contraignant que ça, au contraire c’est un plus pour la prise en main de la tablette. L’une des tablettes les plus puissantes sur le marché, et l’une des plus fines. Chapeau. Bravo Sony!