Clicky

Prise en main de la ZeTime Premium de My Kronoz

Orange a eu l’extrême gentillesse de me prêter une ZeTime Premium pendant quelques semaines. En attendant mon test complet, voici une première prise en main de la montre.

La ZeTime Premium est une des dernières montres connectées fabriquées par l’entreprise suisse Kronoz LLC. Fondée en 2013, cette dernière s’est rapidement imposée sur le marché des wearables et elle se trouve désormais à la tête d’un catalogue composé d’une dizaine de pièces réparties en pas moins de quatre catégories différentes : les bracelets d’activité, les montres téléphones, les montres connectées et les montres hybrides.

ZeTime Premium : photo 1

La ZeTime Premium appartient à cette dernière catégorie et elle est ainsi dotée à la fois d’un écran tactile et d’un mécanisme d’horlogerie. Il n’est donc pas nécessaire d’allumer son écran pour connaître l’heure.

Grâce à cette astuce, la montre offre une autonomie plus conséquente et elle sera ainsi en mesure de tenir pendant une trentaine de jours en mode montre ou bien trois jours en mode montre connectée.

Packaging & Accessoires

La ZeTime Premium est livrée dans une boîte ronde à moitié transparente. La montre est ainsi visible et on peut du coup l’observer sous tous les angles.

La base de la boîte comporte de nombreux visuels avec un focus sur les principales particularités du produit. Le constructeur a notamment choisi de mettre en avant son système de notifications, sa résistance à l’eau, son étonnante autonomie ou encore toutes les fonctions en lien avec la mesure de l’activité.

Pour ouvrir la boîte, il faudra commencer par retirer les deux morceaux de scotch placés sur les côtés. Après avoir relevé le ruban entourant la boîte, on trouvera un autre scotch courant sur tout le tour de la boîte.

Il faudra l’enlever à son tour pour pouvoir accéder au compartiment renfermant les accessoires.

En réalité, le compartiment en question renferme en tout et pour tout une seule chose, à savoir la station de charge de la montre. La ZeTime Premium dispose en effet d’un système de charge par induction et il faudra donc la placer sur son socle pour redonner des couleurs à la batterie.

Bon point en revanche, le socle en question se compose en réalité de deux éléments différents, à savoir la station de charge elle-même, une station se présentant sous la forme d’un disque métallique assez épais, et un câble de recharge au format micro USB.

Elle ne prendra donc pas beaucoup de place dans le sac.

En revanche, perso, j’aurais bien aimé que My Kronoz opte pour un connecteur USB Type-C histoire que je puisse réutiliser le chargeur de mon téléphone pour alimenter la montre.

ZeTime Premium : photo 3 ZeTime Premium : photo 2

Design & Accessoires

La ZeTime Premium a fière allure, c’est indéniable. My Kronoz n’a pas fait les choses à moitié et la belle hérite ainsi d’un très beau cadran circulaire métallique teinté en noir orné d’un vaste écran entouré de solides bordures, un écran protégé par une plaque en verre de saphir.

Les deux aiguilles sont également en métal, mais le constructeur a opté cette fois pour une teinte un peu plus claire afin d’attirer plus facilement l’attention de l’utilisateur. Un choix très intelligent.

Il faut d’ailleurs savoir une chose. Ces deux aiguilles sont accompagnées d’un moteur qui les placera à l’horizontale dès réception d’une nouvelle alerte. Ainsi, lorsque vous recevez une mention ou un message texte quelconque, les aiguilles s’aligneront pour vous permettre de lire son contenu. Futé.

My Kronoz a placé trois boutons sur le côté droit de la montre. Au centre, on trouve une molette crantée signée du logo de la marque. Elle est entourée de deux boutons poussoirs. Grâce à ces commandes, l’utilisateur pourra interagir avec sa montre sans avoir besoin de faire courir ses doigts sur son écran.

Un moniteur de fréquence cardiaque se trouve sur la paroi intérieure. Il permettra à la ZeTime Premium de mesurer les battements de notre cœur et d’évaluer du même coup les efforts déployés durant nos entraînements ou nos séances de footing. En parallèle, on trouvera aussi un accéléromètre fonctionnant sur trois axes.

My Kronoz a opté pour un système de fixation standard au niveau du bracelet et il sera donc parfaitement possible de le changer en fonction de nos goûts. Le constructeur propose d’ailleurs plusieurs modèles au choix. Bien sûr, si vous préférez, vous pourrez aussi monter votre montre sur un de vos propres bracelets.

Au premier coup d’oeil, le bracelet fourni me semblait un peu trop fin, mais il s’est avéré extrêmement agréable à l’usage.

ZeTime Premium : photo 5 ZeTime Premium : photo 4

Premières Impressions

La ZeTime Premium a beaucoup d’allure, c’est un fait. Elle reprend à son compte tous les codes de l’horlogerie et c’est évidemment une très bonne chose puisqu’une montre est aussi un accessoire de mode.

En revanche, c’est vraiment dommage que My Kronoz n’ait pas équipé sa station de charge d’un connecteur USB Type-C. La norme se développe de plus en plus et la plupart des téléphones du marché proposent désormais un port de ce type. Là, on sera obligé de penser à prendre le chargeur du téléphone et le chargeur de la montre lorsqu’on partira en déplacement ou en vacances.

Mon test ira évidemment un peu plus loin et s’il reviendra brièvement sur le design de la montre, il s’attardera aussi sur son écran, son autonomie ou même ses fonctions.

ZeTime Premium : photo 9 ZeTime Premium : photo 8 ZeTime Premium : photo 7

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.