Prise en main du Galaxy A50

Samsung a eu l’occasion de renouveler une bonne partie de la gamme Alpha en début d’année et la firme a ainsi lancé coup sur coup une demi-dizaine de smartphones. Le Galaxy A50 en fait partie et il vient tout juste d’arriver à la rédaction, pour un test complet.

Samsung a beau se trouver sur la première place du podium consacré aux constructeurs de smartphones, la firme doit faire face à une concurrence de plus en plus rude.

Galaxy A50 : photo 1

Entre Huawei, qui se trouve sur ses talons, et Xiaomi, qui continue de tirer ses prix vers le bas, le géant coréen est de plus en plus acculé.

Et c’est bien entendu sans compter sur des constructeurs comme Oppo, Vivo ou même OnePlus qui séduisent chaque année de plus en plus d’utilisateurs. Face à la situation, Samsung a décidé d’entamer une véritable mutation et de revoir l’intégralité de ses gammes.

Plus tôt dans l’année, le constructeur a ainsi annoncé la disparition des Galaxy J et leur intégration à la gamme des Galaxy A, bien plus populaires.

Mais ce n’est pas tout, car en marge, la firme a également donné un coup de collier au niveau des technos embarquées à bord de ses téléphones. Elle a développé de nouvelles dalles à trous ou à encoches et elle a aussi mis au point un lecteur d’empreintes ultrasoniques pour ses derniers flagships.

Bref, ça bouge beaucoup du côté de Samsung en ce moment, et le Galaxy A50 s’inscrit pleinement dans cette tendance.

L’appareil aura bien entendu droit à son test dédié, un test qui ira comme à chaque fois assez loin. En attendant, je vous propose néanmoins de le découvrir au travers d’une première prise en main.

Galaxy A50 : photo 4 Galaxy A50 : photo 3

Packaging & Accessoires

Une fois n’est pas coutume, Samsung n’a pas opté pour un emballage sobre et minimaliste. La boîte du Galaxy A50 est en effet orné d’un visuel en façade, un visuel présentant l’appareil de face et de dos.

Sans surprise, le constructeur a choisi de placer le focus sur sa belle dalle à encoche et son module photo triple.

À l’arrière, on retrouve une poignée d’infos techniques. Des infos évoquant notamment l’écran Infinity-U AMOLED de 6,4 pouces ou encore le module photo triple et le lecteur d’empreintes, placé sous l’écran.

Si aucune mention du processeur n’apparaît à cette endroit, Samsung a tout de même choisi de faire allusion à sa mémoire interne de 128 Go et à son lecteur de cartes micro SD.

Lorsqu’on ouvre la boîte, c’est bien entendu le téléphone qui apparaît sous nos yeux, emballé dans son film protecteur.

Les accessoires se trouvent en dessous, tous rangés dans différents compartiments. Sans surprise, l’offre est généreuse et on trouvera ainsi un kit mains libres et ses embouts d’oreille, un câble de charge et un bloc secteur compatible avec la charge rapide.

Galaxy A50 : photo 5 Galaxy A50 : photo 2

Design & Ergonomie

Il faut bien le reconnaître, le Galaxy A50 est un bel appareil. Certes, il ne va pas aussi loin que les Galaxy S10, mais il propose tout de même de jolies choses.

À commencer par la forme de son boîtier. Tout en rondeurs, ce dernier trouvera naturellement sa place en main. Aucun souci du côté de la préhension, donc.

Côté matériaux, Samsung a délaissé le verre et le métal au profit du plastique, tout en optant pour des finitions façon verre au niveau de la plaque arrière. L’idée était bien entendu de conserver une certaine cohésion au sein de la gamme, mais cette texture brillante aura aussi pour effet d’attirer les traces de doigts.

Mais le plus bel atout du Galaxy A50, c’est bien entendu son écran. Outre le fait qu’il s’agisse d’une dalle AMOLED, il brille surtout par ses dimensions… et par la finesse de ses bordures.

Samsung a en effet poussé le concept assez loin de ce côté en déplaçant la caméra frontale dans une encoche assez discrète.

Le menton reste pour sa part assez épais. Il l’est plus que le fin bandeau situé entre la partie supérieure de la dalle et la tranche supérieure du boîtier. À voir à l’usage.

Pas de grosses surprises au niveau de l’ergonomie. Enfin pas au premier coup d’œil en tout cas. Samsung a choisi de rapatrier tous les boutons physiques sur la tranche droite, la tranche gauche étant pour sa part occupée par la trappe d’accès aux cartes. À noter que la trappe en question est plutôt bien fichue puisqu’elle pourra simultanément accueillir deux cartes Nano SIM et une Micro SD.

Non, la vraie nouveauté vient du lecteur d’empreintes. Ce dernier n’a pas été oublié, et il est directement intégré à la dalle du téléphone. Attention en revanche, car Samsung n’a pas opté pour un lecteur ultrasonique, mais pour un lecteur optique. Nous verrons dans le test si cela change réellement quelque chose à l’usage.

Contre toute attente, Samsung ne s’est pas débarrassé de la prise casque. Elle se trouve sur la tranche inférieure, aux côtés du connecteur USB Type-C et de la grille du haut-parleur.

Galaxy A50 : photo 7 Galaxy A50 : photo 6

Premières Impressions

Il faut bien le reconnaître, le Galaxy A50 impressionne dès la sortie de sa boîte. Entre son boîtier tout en rondeur, sa belle coque brillante et son écran borderless, il a de solides arguments.

Maintenant, le design d’un téléphone ne fait pas tout. Il faut aussi prendre en considération toutes les autres variables, comme l’écran, le processeur ou encore l’autonomie. Et ça, nous en reparlerons dans mon test.

Galaxy A50 : photo 9 Galaxy A50 : photo 8