Clicky

Prise en main du Honor 7X

Honor vient de présenter en bonne et due forme deux nouveaux terminaux dont le Honor 7X, un nouveau mobile milieu de gamme proposé au tarif attractif de 299 euros. Avec cette offre le constructeur cible en priorité la jeunesse et espère la séduire au moyen, notamment, d’un design léché.

On hérite donc d’un mobile qui reprend les grandes lignes de ce que l’on s’est habitués à voir débarquer sur le marché depuis quelques mois. Outre le choix d’un ratio 18:9, le constructeur chinois, filiale de Huawei, s’est également attelé à nous proposer un design bord à bord. Histoire de faire bien les choses, Honor nous a confié un 7X pour que nous puissions le tester. Mais avant le test à proprement parler, voilà ce que l’on peut vous dire du terminal, comme ça, à chaud.

Un design soigné

Si le duo 18:9 / borderless fait toujours son petit effet malgré la recrudescence de terminaux reprenant ces deux caractéristiques, force est de constater que ce qui frappe lors de la première prise en main n’est autre que la qualité d’assemblage tout à fait honnête du terminal. On profite ici de matériaux de qualité et d’une prise en main particulièrement aisée.

Honor a soigné son entrée de ce côté, le mobile est fin, le maniement à une main se fait sans trop de problèmes et l’impression globale est tout à fait convaincante. On notera simplement qu’en termes de design pur et dur, les lignes de notre Honor 7X louchent assez franchement sur celles du Huawei P10. Certains apprécieront, d’autres moins.

Dommage que le logo Honor apparaisse ici… Il empiète un peu sur la sobriété de la façade du 7X.

Honor a malheureusement choisi de rester sur un port Micro USB sur son nouveau mobile. La bonne nouvelle est que la sortie Jack est pour sa part toujours de la partie.

Autre point à relever, les deux modules photo présents au dos du 7X ressortent. Si cela donne un aspect amusant au verso du smartphone, il y a de fortes chances que la chose puisse poser problème si le mobile est utilisé sans coque de protection… et sur une période prolongée.

Un écran FullView convaincant

L’impression positive se confirme cependant lorsqu’on prête un peu plus attention à l’écran IPS qu’Honor nous propose avec son nouveau terminal. À première vue, rien à redire, la colorimétrie semble correctement calibrée, les angles de visions sont excellents et la résolution de 2160 par 1080 pixels reste bien adaptée à la taille de la dalle qui atteint ici les 5,93 pouces.

L’affichage est donc suffisamment fin, même s’il faudra confirmer ce premier sentiment à l’usage. Nous avons en tout cas été globalement convaincus par l’écran du mobile d’Honor, qui profite d’un niveau de qualité appréciable à défaut d’être époustouflant.

Des performances honnêtes, mais une surcouche Android qui ne plaira pas à tout le monde

Histoire de continuer sur cette bordée de points positifs, notons qu’à première vue la configuration choisie par le constructeur chinois assure au 7X des performances correctes. Le mobile se pare en effet d’une puce 8 cores (Kirin 659) et de 4Go de RAM qui animent conjointement Android 7.0 avec grande aisance.

Évidemment il faudra voir ce que donne le 7X au quotidien, et notamment en jeu ou du côté de l’autonomie, pour savoir si le SoC sélectionné par la firme fait vraiment le taf.

Ce que l’on peut en revanche dire de manière certaine, c’est que la surcouche dispensée par Honor sur son terminal (et ses petits camarades) ne sera pas du goût de tous. À défaut d’être vilaine, cette dernière (EMUI 5.1 provenant de chez Huawei) s’avère relativement lourde visuellement parlant. On aura parfois du mal à retrouver la dégaine initiale d’Android Nougat.

Alors bien sûr, certains utilisateurs n’en auront cure, mais il va sans dire que les amateurs des versions stock de l’OS mobile de Google pourront trouver à redire…

Un appareil photo correct sans plus

Le constructeur chinois a fortement insisté au cours de sa conférence de presse sur les capacités de ses nouveaux smartphones en photo. Malheureusement, sur le 7X, nous n’avons pas été en mesure de constater un véritable bon en avant de ce côté, et ce malgré l’intégration de deux modules au dos du terminal.

Le capteur d’empreinte tombe bien sous l’index.

Sans êtres mauvais, les clichés nous ont semblé un poil ternes et pas suffisamment détaillés en basse lumière. Il faudra encore une fois voir si ce sentiment mitigé se confirme au cours du test, mais en l’état, le 7X semble faire dans le correct sans plus.

Notons toutefois que l’application photo proposée est pour sa part assez complète et relativement simple à appréhender. Un bon point à n’en point douter.

Mots-clés honorhonor 7x

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.