Prise en main du Huawei Mate 20

Huawei ne s’est pas limité au Mate 20 Pro lors de sa dernière conférence de presse et le constructeur a ainsi également levé le voile sur le Mate 20 tout court. Il vient d’arriver à la maison et on ouvre donc le bal avec cette prise en main.

Si Huawei a réussi à se hisser à la seconde place du classement des constructeurs mobiles en termes de volume de ventes, c’est avant tout grâce à sa politique de terre brûlée.

Prise en main du Huawei Mate 20 : image 1

La marque se fait en effet un devoir d’être présente sur tous les secteurs et c’est précisément ce qui l’a poussé à décliner sa dernière phablette en deux versions.

Le Mate 20 est le modèle le plus modeste, mais il a tout de même un atout de taille pour lui : son prix, qui est fixé à 799 € tarif constructeur au lieu des 999 € de la version Pro.

En contrepartie, il faut se contenter d’un écran IPS moins bien défini et de seulement 4 Go de mémoire vive, avec en plus une ou deux choses en moins au niveau des fonctions.

Mais la question que vous vous posez sans doute, c’est de savoir si le Mate 20 vaut tout de même le détour. Il faudra attendre mon test pour répondre à cette question, mais cette prise en main vous permettra au moins de voir à quoi ressemble l’appareil.

Packaging & Accessoires

Le Huawei Mate 20 est livré dans une boîte identique à celle du Mate 20 Pro. Le constructeur a opté pour un revêtement en peau de pêche noir avec le minimum syndical au niveau des infos. La boîte est ainsi dénuée de visuels et elle n’évoque pas non plus les principales caractéristiques techniques du terminal.

En revanche, son nom apparaît clairement, de même pour le logo du constructeur et celui de Leica. Il est également fait mention du module photo triple du terminal, ce qui montre une fois encore que le constructeur a décidé d’axer une bonne partie de sa communication là-dessus.

Lorsque vous ouvrez la boîte, c’est une fois de plus le Mate 20 qui apparaît sous vos yeux. L’appareil est très imposant, mais il semble assez léger en main.

La documentation se trouve dans la boîte placée en dessous, accompagnée de l’ustensile permettant d’ouvrir la trappe d’accès aux cartes et d’une coque de protection. Attention cependant, car il est important de noter que le modèle qui m’a été envoyé en prêt est une version presse. Le contenu de la boîte du modèle disponible dans le commerce est donc susceptible de changer.

Les accessoires restants se trouvent en dessous, chacun rangé dans des compartiments individuels. Pas de grosse surprise ici, l’offre est quasiment la même que pour le Mate 20 Pro. Ou presque. L’adaptateur USB Type-C / Jack est en effet aux abonnés absents et le bloc chargeur est un peu moins gros. Ce qui n’a d’ailleurs rien de surprenant.

Si ce dernier est bien compatible avec le Super Charge, il ne pousse pas jusqu’au 40W non plus et la charge sera donc un peu plus lente. Cela fait partie des concessions faites par le constructeur pour conserver le prix le plus bas possible.

Prise en main du Huawei Mate 20 : image 2 Prise en main du Huawei Mate 20 : image 3

 

Design & Ergonomie

Le Mate 20 et le Mate 20 Pro ne peuvent pas renier leur lien. Les deux téléphones se ressemblent en effet beaucoup et ils héritent d’ailleurs des mêmes matériaux. Ils sont en effet tous les deux dotés d’un boîtier composé de deux plaques en verre et d’une armature métallique, le tout avec un écran aux bordures contenues.

Toutefois, il suffit de placer les deux appareils côte à côte pour distinguer quelques différences notables.

L’écran du Mate 20, pour commencer, n’est pas bombé, mais droit. En outre, l’encoche est plus discrète et elle prend la forme d’une goutte d’eau. Attention cependant, car cela veut aussi dire que l’appareil ne sera pas doté du système de reconnaissance faciale évolué du Mate 20 Pro, un système qui m’avait d’ailleurs pas mal impressionné durant mon test.

Autre différence notable, le lecteur d’empreintes digitales n’est pas intégré à la dalle de l’appareil, mais placé à l’arrière de celui-ci. Le bon côté de la chose, c’est qu’il devrait logiquement être plus précis et plus réactif que celui du Mate 20 Pro. Nous aurons d’ailleurs l’occasion d’en reparler durant mon test.

Le module photo ne change pas d’aspect. Les trois optiques et les trois capteurs le composant sont en effet intégrés à une pièce carrée placée dans la partie supérieure de la plaque. De même pour le flash. L’architecture ne change pas et on retrouvera ainsi un grand-angle, un ultra grand-angle et un téléobjectif. En revanche, la définition du capteur principal est moindre et elle atteint les 12 millions de pixels, contre 40 millions pour le Mate 20 Pro. Même chose pour le capteur secondaire qui passe de 20 millions de pixels à 16.

Pas de gros changements au niveau de l’ergonomie, du moins pas en dehors de l’emplacement du lecteur d’empreintes. Tous les boutons sont ainsi placés sur le côté droit. Les deux boutons du volume en haut, le bouton de mise sous tension en bas. On retrouve d’ailleurs la petite note colorée qui va bien.

Il y a aussi du changement au niveau de la connectique. La prise USB Type-C se trouve toujours sur la tranche inférieure, mais on a en plus une prise casque sur la tranche supérieure, non loin de l’émetteur infrarouge.

Le lecteur de cartes bascule pour sa part sur la tranche gauche et il pourra accepter, au choix, deux cartes Nano SIM compatibles avec toutes les fréquences 4G… ou bien une carte Nano SIM et une carte Nano SD.

Si ce dernier terme ne vous dit rien, alors sachez que le Nano SD est un format propriétaire introduit par Huawei lors de la présentation du Mate 20 et du Mate 20 Pro. Il reprend le format de la Nano SIM, du moins dans sa forme, tout en s’axant bien entendu sur le stockage. Les premières cartes sont disponibles sur Amazon, mais elles coûtent assez cher et il faudra ainsi débourser 49 € pour la Nano SD de 128 Go. Et encore, elle est en promo. Le pire, c’est que la micro SD de même capacité est facturée en moyenne une vingtaine d’euros.

Le plus fou, c’est que le Nano SD n’apporte rien de plus en dehors de ses dimensions. Ces cartes ne sont pas plus rapides ou sécurisées. Elles prennent juste un peu moins de place.

Prise en main du Huawei Mate 20 : image 4 Prise en main du Huawei Mate 20 : image 5

Premières Impressions

Je ne vais pas vous mentir, après avoir testé le Mate 20 Pro, j’avais très peu d’être déçu par les finitions du Mate 20. En fin de compte, ce n’est pas le cas. On retrouve bien l’identité de la gamme et les finitions sont vraiment très propres. J’aime d’ailleurs beaucoup le bleu dégradé présent sur la plaque arrière.

Après, ce n’est qu’une prise en main. Nous n’avons pas encore parlé de l’écran du téléphone, ni même de ses fonctions en lien avec la biométrie ou de son module photo. Tout ça sera bien évidemment évoqué en détails dans mon test.

Prise en main du Huawei Mate 20 : image 6 Prise en main du Huawei Mate 20 : image 7 Prise en main du Huawei Mate 20 : image 8 Prise en main du Huawei Mate 20 : image 9