Prise en main du Misfit Flash

Misfit s’est fait un nom avec le Shine et ce dernier est encore aujourd’hui utilisé par des millions de personnes à travers le monde. Loin de se reposer sur ses acquis, le constructeur a lancé en septembre dernier un nouveau coach électronique à la fois plus basique et plus abordable. Le Flash, c’est son nom, m’accompagne depuis quelques jours maintenant et le moment est donc venu de vous faire part de mes premières impressions à son sujet.

Vous devez connaître la chanson maintenant. Tout comme pour la SmartWatch 3 et la LG G Watch R, seule la prise en main du Flash sera publiée sur la Fredzone. Le test complet sera effectivement mis en ligne sur Machineo la semaine prochaine alors n’hésitez pas à passer là bas d’ici quelques jours pour mettre la main dessus.

Misfit Flash : photo 1

La boite du Misfit Flash. Ca c’est de la description utile, non ?

Caractéristiques Techniques

Avant d’aller plus loin, et comme à l’accoutumée, on va commencer par se pencher sur les caractéristiques techniques de la bête. Rassurez-vous parce que ce n’est pas ce qui va nous prendre le plus de temps. Un tracker d’activité est un poil plus basique qu’un téléphone ou qu’un appareil photo.

Le Flash est entièrement fait en polycarbonate et il est aussi dénué d’écran. Son constructeur a cependant eu la bonne idée d’intégrer des LED colorées sur sa face avant afin de nous permettre de suivre plus facilement notre activité. Difficile évidemment de ne pas penser au Shine puisque ce dernier propose exactement la même chose.

Pour comprendre nos mouvements, l’appareil s’appuiera sur un accéléromètre fonctionnant sur trois axes, et sur un ensemble d’algorithmes développés par la firme. Sous le capot, on va également trouver une puce Bluetooth 4.1 afin que nous puissions synchroniser nos données avec l’application mobile fournie pour l’occasion. Sans grande surprise, il sera capable de compter nos pas, pour déterminer le nombre de calories brûlées chaque jour.

L’analyse du sommeil sera aussi de la partie.

Relativement compact (28,5 x 8 x 28,5 mm), le Misfit Flash ne pèse pas plus de 6 grammes sur la balance. Il est dépourvu de batterie et il fonctionne grâce à une pile CR2032, pour une autonomie estimée à 6 mois environs. Ah et il peut aussi résister à l’eau, et même descendre à une profondeur de 30 mètres sans exploser.

Mais le plus bel atout du Flash, c’est son prix puisqu’il est proposé à 49,99$.

Misfit Flash : photo 2

Oui, c’est bien un sapin de Noël derrière.

Design & Ergonomie

Si vous avez déjà eu le Shine entre les mains, alors c’est sûr, ce n’est pas le Flash qui va vous dépayser.

Il ressemble comme deux gouttes d’eau à son grand frère et il se présente ainsi sous la forme d’un macaron en plastique assez épais. Les finitions sont soignées, même si elles sont un poil moins impressionnantes que celles du précédent tracker de Misfit. Rien d’étonnant à cela puisqu’ils ne jouent pas dans la même catégorie. Pas du tout, même.

La surface du Flash n’est pas tactile. En réalité, c’est toute la partie supérieure de l’appareil qui forme un bouton. Il faudra donc l’enfoncer pour voir s’allumer les LED.

Misfit n’a pas fait les choses à moitié et la boite du coach renferme pas mal de choses. En dehors du capteur, on va ainsi trouver un guide de mise en route rapide, un bracelet en plastique et un accessoire permettant d’épingler l’appareil au revers d’une veste, ou à une poche. Point positif, ce dernier nous permettra aussi de transformer le Flash en porte-clé.

Je ne sais pas si vous avez lu le test du Shine publié sur Machineo, mais les accessoires livrés avec ce dernier m’avaient assez déçu. Le principal problème étant que le système de fixation en plastique avait tendance à se détendre au fil des semaines.

Le constructeur a totalement revu sa copie ici. La structure maintenant le Flash est moins souple, plus rigide. Le module sera donc maintenu fermement et le bracelet a moins de risque de se détendre. C’est plutôt une bonne chose, d’autant qu’il n’en reste pas moins confortable à porter.

Le Flash est un produit plutôt joli à regarder, mais on est tout de même très loin de ce que propose le Shine. Ce dernier m’avait littéralement soufflé lorsque je l’avais extrait de sa petite boite, et je n’ai pas ressenti la même chose ici.

Misfit Flash : photo 3

Le logo de Misfit me rappelle quelque chose mais je n’arrive pas à retrouver ce que c’est.

En Conclusion

Si vous aimez les coachs électroniques ultra complets avec écran, podomètre, altimètre, cardiofréquencemètre et tout le reste, alors c’est sûr le Flash risque de vous décevoir. Misfit a voulu créer le produit le plus basique et le plus accessible possible pour faire de l’ombre à ses concurrents et pour toucher un nouveau public.

De ce côté là, le pari semble plutôt respecté, mais je pense que le constructeur aurait pu faire un petit effort pour le prix. C’est en tout cas l’impression que me donne le Flash au bout de quelques jours. Pour le moment, donc, je ne suis pas complètement séduit mais cela peut encore changer.

On termine avec la vidéo qui va bien. Si vous avez des questions, il ne faut surtout pas hésiter à me les poser.