Prise en main du NAS QNAP TS-251+

QNAP est un acteur incontournable sur le marché du NAS. Il propose des solutions à destination des professionnels et des entreprises, bien sûr, mais aussi des produits pensés pour les particuliers. Le TS-251+ appartient à cette dernière catégorie et s’il vous permettra de stocker vos données, il sera aussi en mesure de faire tourner des machines virtuelles et même des solutions comme Plex, LXC ou encore Docker.

QNAP a eu l’extrême gentillesse de me faire parvenir un de ses modèles et nous allons donc prendre le temps de le déballer ensemble.

QNAP TS-251+ : image 1

Le TS-251+ a fière allure.

Cet article se concentrera uniquement sur l’aspect technique en revanche et le prochain s’arrêtera davantage sur la plateforme embarquée et sur les performances brutes de l’appareil.

Caractéristiques Techniques

Le QNAP TS-251+ est doté d’une fiche technique plutôt solide.

Le boitier embarque en effet un CPU quad-core Intel Celeron cadencé à 2 GHz, avec un Burst Mode capable d’atteindre les 2,42 GHz. Il est épaulé par un GPU Intel HD Graphics et par 2 Go ou 8 Go de RAM en fonction des modèles.

Celui qui m’a été prêté embarque 2 Go de mémoire vive.

Là dessus, on a aussi 512 Mo de mémoire Flash pour l’OS. Derrière, l’espace de stockage complet de l’appareil dépendra bien évidemment des disques insérés dans les emplacements dédiés à cet effet.

Western Digital m’a fait parvenir deux disques de 6 To pour l’accompagner.

La connectique du NAS est très complète aussi. Il est en effet équipé de deux ports USB 3.0, de deux ports USB 2.0, d’un récepteur infra-rouge, de deux ports Ethernet Gigabit et d’une sortie HDMI. Si le coeur vous en dit, vous pourrez donc le brancher directement sur votre télévision.

QNAP TS-251+ : image 2

On trouve des LED en façade. Elles nous permettent de garder un oeil sur le NAS.

Déballage

Maintenant que les présentations sont faites, le moment est venu de passer aux choses sérieuses et donc au déballage de la bête.

Le TS-251+ est livré dans une boite minimaliste, dépourvue de visuels.

A l’intérieur, nous allons bien évidemment retrouver le NAS mais aussi une boite renfermant divers accessoires.

QNAP n’a pas fait les choses à moitié de ce côté là puisqu’il a placé pas mal de choses dans la boîte, comme deux câbles Ethernet, un manuel d’installation, des vis pour des disques de 3,5 pouces, des vis pour des disques de 2,5 pouces, un adaptateur secteur, un câble d’alimentation et une télécommande infra-rouge.

QNAP TS-251+ : image 3

Il n’y a pas de système de verrou sur les deux tiroirs.

Design & Ergonomie

L’offre est solide, donc, mais qu’en est-il du NAS ?

QNAP l’a pourvu d’un boitier fait de métal et de plastique. Il est plutôt conventionnel et il se mariera ainsi avec tous les intérieurs.

A l’avant, on trouve les deux baies. Le système d’ouverture est plutôt simple mais on ne peut pas le bloquer. Il faudra faire attention aux mauvaises manipulations.

Sur la gauche, on trouve une série de cinq LEDs. Elles nous donneront des infos sur l’état du NAS et de ses disques. En dessous, on a deux boutons et un port USB 3.0.

A l’arrière, on trouve un grand ventilateur et la connectique, placée sur le côté. De haut en bas, on a le port HDMI, les deux prises Ethernet, les deux ports USB 2.0, le port USB 3.0 et la prise de l’alimentation.

L’appareil est assez compact et il n’aura aucun mal à se faire oublier.

QNAP TS-251+ : image 4

Le TS-251+ est très compact.

Installation & Montage

Un NAS ne se suffit pas à lui-même et il n’est rien sans de bons disques durs derrière. Western Digital m’a donc fait parvenir deux WD RED WD60EFRX de 6 To chacun.

Ils intègrent un cache de 64 Mo et une interface SATA III 6 Gb/s. En outre, ils sont spécialement conçus pour fonctionner 24h/24 et 7j/7.

Mais ce n’est pas tout car ils intègre aussi le micrologiciel NASware 3.0 afin d’améliorer leurs performances et, surtout, leur fiabilité. Ce détail est d’ailleurs loin d’être anodin car les NAS sont avant tout utilisés comme des solutions de stockage et de sauvegarde.

Le montage des disques est très simple et il est à la portée de n’importe qui sachant manier le tournevis. Il suffira en effet de retirer les deux tiroirs du TS-251+ et de placer les disques dedans. Là, il faudra tout simplement les visser pour les maintenir bien en place et remettre le tout à sa place.

Ensuite, il ne restera plus qu’à brancher le NAS et le mettre sous tension pour l’initialiser. La procédure durera plusieurs minutes.

QNAP TS-251+ : image 5

Le TS-251+ a tout ce qu’il faut niveau connectique.

Premières Impressions

Le TS-251+ est un bel appareil et il est pourvu d’une connectique complète. Il sera donc capable de répondre à plusieurs usages différents.

Mais que vaut-il sur le terrain ? Pour le savoir, il faudra attendre mon test complet, qui sera publié dans quelques semaines. En attendant, si vous avez des questions, les commentaires sont là pour ça.

qnap

Mots-clés nasqnap