Prise en main du OnePlus 7 Pro

OnePlus a comme chacun le sait tenu en début de semaine une conférence de presse afin de présenter aux yeux du monde le nouveau fleuron de sa gamme, le OnePlus 7 Pro. Le constructeur a eu l’extrême gentillesse de me faire parvenir un modèle de prêt pour mes tests. En attendant la publication de l’article complet, on démarre avec cette prise en main.

Cette prise en main se focalisera comme à  chaque fois sur les bases.

OnePlus 7 Pro : photo 1

Après avoir déballé le téléphone et regardé ce que renferme sa boîte, nous nous pencherons donc sur son design et son ergonomie. Le test ira bien plus loin, mais il ne sera pas mis en ligne avant une quinzaine de jours.

Je préfère effectivement avoir suffisamment de recul sur l’appareil avant de vous en parler.

Packaging & Accessoires

Le OnePlus 7 Pro livré dans une boîte blanche très épurée. Comme souvent maintenant, on ne retrouve aucun visuel dessus. Uniquement le chiffre du terminal, un chiffre aux nuances irisées.

À l’arrière, OnePlus a placé quelques caractéristiques. Elles nous donneront un bref aperçu de ce que propose l’appareil.

En ouvrant la boîte, on tombera nez à nez avec une boîte rouge ornée du logo de la marque. Elle contient la documentation livrée avec l’appareil, mais aussi sa coque en silicone ou encore l’ustensile utilisé pour ouvrir la trappe des cartes.

Le OnePlus 7 Pro se trouve pour sa part en dessous, entouré de ses différents films protecteurs.

OnePlus a bien entendu glissé quelques accessoires en dessous. Le bloc chargeur, pour commencer, occupe la partie supérieure de la boîte. Il s’agit d’ailleurs d’un bloc compatible avec le Warp Charge, un bloc qui sera capable de recharger l’appareil de 0 à 48 % en seulement 20 minutes.

Le câble de charge/synchro se trouve en dessous. Il n’y a aucun autre accessoire dans la boîte. Le kit mains libres n’est en effet – et comme souvent – pas présent dans le kit presse.

OnePlus 7 Pro : photo 2 OnePlus 7 Pro : photo 3

Design & Ergonomie

Le OnePlus 7 Pro reprend à son compte tout ce qui a contribué au succès du OnePlus 6T, à savoir une belle coque en verre, des finitions soignées et un écran borderless.

Maintenant, OnePlus ne s’est pas contenté de faire un simple copier/coller de son précédent flagship. En réalité, ce nouveau modèle pousse le concept beaucoup plus loin.

Si le boîtier est toujours en verre, la plaque arrière a bénéficié d’un traitement spécifique, un traitement lui conférant de magnifiques reflets irisés changeants en fonction de la lumière ambiante. La version grise qui m’a été prêtée est d’ailleurs proprement magnifique, avec un bel effet miroir.

Elle aura en revanche tendance à attirer davantage les traces de doigts que le modèle bleu puisque ce dernier a droit à un traitement mat à l’arrière.

L’écran, lui, est clairement impressionnant. La dalle occupe en effet toute la façade de l’appareil et le constructeur a simplement conservé deux bandeaux très fins en haut et en bas. En outre, il a aussi opté pour une dalle incurvée afin de donner un aspect encore plus aérien à l’ensemble. Un travail d’orfèvre, donc.

Il faut d’ailleurs noter que ces fameuses bordures contenues ne sont pas la seule nouveauté apportée à la dalle du OnePlus 7 Pro.

Cette dernière a eu effet deux particularités très intéressantes : elle offre une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz, contre 60 Hz pour la plupart des dalles du marché, et elle atteint une définition en QHD+. Une première pour OnePlus ! Et pour avoir eu l’occasion de jouer un peu avec la bête à Londres, je peux vous assurer que cet écran est tout simplement inégalé à ce jour.

La caméra frontale n’a pas disparu, et elle n’est pas non plus placée dans la dalle. En réalité, OnePlus a choisi de la déporter dans une pièce mobile située au niveau de la tranche supérieure de l’appareil. On est donc sur une configuration assez proche de celle du Vivo NEX S et la caméra apparaîtra automatiquement lorsqu’elle sera sollicitée.

Une fois encore, OnePlus s’est pas mal attardé sur cette caméra durant sa conférence de presse et le constructeur a notamment indiqué que la pièce avait été testée 300 000 fois sans qu’elle ne montre le moindre signe de faiblesse.

En outre, les ingénieurs de l’entreprise ont eu la bonne idée de développer une fonction déclenchant la fermeture de la caméra en cas de chute.

Il y a aussi du neuf au niveau du module photo. OnePlus est parti sur une configuration à trois capteurs avec, en guise de pièce de choix, un IMX 586 de 48 millions de pixels avec optique ouvrant à f/1.6. Pour l’épauler, on trouve un capteur de 8 millions de pixels accompagné d’un téléobjectif x3 ouvrant à f/2.4 et un capteur de 16 millions de pixels avec optique ultra grand angle ouvrant à f/2.2.

Pas de gros changements au niveau de l’ergonomie. Le bouton de mise sous tension est placé sur la tranche droite, aux côtés de l’interrupteur permettant de couper les notifications. Les deux contrôles du volume sont de l’autre côté et on a bien entendu un connecteur USB Type-C sur la tranche inférieure.

Le lecteur d’empreintes est placé pour sa part sous l’écran. Le constructeur a opté pour un capteur un peu plus grand et il annonce ainsi des performances revues à la hausse par rapport au OnePlus 6T.

Quant à la prise casque, elle passe à la trappe et il faudra donc soit passer au sans-fil, soit utiliser un adaptateur.

OnePlus 7 Pro : photo 4 OnePlus 7 Pro : photo 5

Premières Impressions

Le OnePlus 7 Pro est clairement un beau produit. Entre la belle couleur irisée de sa plaque arrière et ce magnifique écran borderless, il est tout à fait dans l’air du temps et il ne laissera personne indifférent.

L’offre est également solide du côté de la fiche technique et, sur le papier du moins, l’appareil n’a rien à envier à ses concurrents.

Maintenant, la question qui se pose, c’est évidemment de savoir si l’appareil ne risque pas d’être desservi par son prix. Avec un ticket d’entrée fixé à 709 € pour la version 128 Go, l’appareil reste évidemment moins cher qu’un iPhone Xs ou qu’un Galaxy S10, mais on est tout de même très loin des 300 € du OnePlus One. Et cela risque d’être un problème car en face, on trouve désormais des constructeurs menant des politiques tarifaires très agressives. Des constructeurs comme Xiaomi ou Honor.

Mais ça, nous en reparlerons bien entendu dans mon test.

OnePlus 7 Pro : photo 6 OnePlus 7 Pro : photo 7 OnePlus 7 Pro : photo 8 OnePlus 7 Pro : photo 9 OnePlus 7 Pro : photo 10 OnePlus 7 Pro : photo 11