Prise en main du Sony Xperia XZ

Sony a profité du dernier IFA pour lever le voile sur un nouveau téléphone positionné sur le haut de gamme, le Xperia XZ. Il ne sortira pas en France avant le mois prochain mais le constructeur m’a fait parvenir un exemplaire du terminal avec un peu d’avance. En attendant mon test, voici une première prise en main de l’appareil.

Comme à l’accoutumée, mon test sera divisé en deux parties. Cette prise en main se focalisera uniquement sur le déballage de l’appareil, sur son design et sur son ergonomie.

Xperia XZ : image 1

La boîte du Xperia XZ.

Pour en savoir plus sur la qualité de sa dalle, la puissance de son processeur ou même sur les atouts et les faiblesses de son capteur photo, il faudra attendre mon prochain article.

Bien sûr, en attendant, rien ne vous empêche de me poser vos questions.

Caractéristiques Techniques

Avant d’attaquer le vif du sujet, on va prendre le temps de rappeler les caractéristiques de l’appareil histoire de faire les présentation.

Le Xperia XZ vient se positionner sur le haut de gamme, et il intègre ainsi un écran Triluminos de 5,2 pouces capable d’afficher du Full HD et donc du 1920 x 1080.

Il est animé par un Snapdragon 820 couplé à 3 Go de mémoire vive. L’espace de stockage atteint pour sa part les 32 Go et il est possible de l’étendre par le biais d’une carte micro SD, avec une capacité maximale de 256 Go.

Sony n’a pas lésiné sur la partie photo et l’appareil intègre ainsi un capteur de 23 millions de pixels couronné d’une optique G Lens 24 mm capable d’ouvrir à f/2.0. Il s’accompagne de la technologie RVBT-IR et il est censé offrir une meilleure restitution des couleurs en basse luminosité.

Ah, et l’appareil est aussi équipé d’un autofocus laser pour accélérer la rapidité de sa mise au point.

La caméra frontale atteint pour sa part une définition de 13 millions de pixels, avec la même ouverture.

La 4G répond naturellement à l’appel, de même pour le WiFi 802.11ac, le Bluetooth 4.2, le NFC ou même le DLNA. L’appareil embarque aussi un GPS et une batterie de 2 900 mAh compatible avec la charge rapide, le tout avec… un port USB Type-C.

Attendu pour octobre, le terminal sera proposé à 699 €. Il est aussi certifié IP68 et il se décline en noir, en platine ou en bleu.

Le hasard fait d’ailleurs bien les choses car Sony vient d’ouvrir les pré-commandes de l’appareil.

Xperia XZ : image 2

Le terminal est assez massif.

Xperia XZ : image 3

Le métal ALKALEIDO répond toujours à l’appel.

Packaging & Accessoires

Le Xperia XZ est livré dans une boîte blanche minimaliste. Elle ne comporte aucun visuel de l’appareil et elle évoque juste le nom de la gamme. A l’arrière, on retrouve quelques caractéristiques.

En ouvrant la boîte, on tombe directement sur le téléphone. Il est assez massif.

En dessous, on trouve plusieurs compartiments dissimulant les accessoires de l’appareil. Modèle presse oblige, le Xperia XZ qui m’a été envoyé est juste livré avec un câble de synchro et un bloc secteur.

Xperia XZ : image 4

Le téléphone n’est pas une copie des modèles précédents.

Xperia XZ : image 5

L’écran est assez imposant mais on retrouve toujours des bordures épaisses autour de la dalle.

Design & Ergonomie

Le Xperia XZ impressionne tout d’abord par ses dimensions. Il est en effet assez imposant. Bon point en revanche, il est plutôt léger, avec un poids ne dépassant pas les 161 grammes sur la balance.

Il rappelle évidemment beaucoup les modèles précédents, notamment avec sa coque en métal ALKALEIDO, mais ce n’en est pas non plus une copie exacte.

Sony a effectivement procédé à quelques ajustements, notamment au niveau des bordures de l’appareil. Elles sont arrondies sur les côtés pour améliorer la préhension de l’appareil et plate en haut et en bas. Le résultat est assez original.

Le dos de l’appareil est uni et mat mais on trouve tout de même une bande en plastique en bas.

Il y a du neuf pour le module photo aussi. Si l’optique est toujours placées dans le coin supérieur gauche, Sony a choisi de décaler le flash double ton vers le bas. Il s’accompagne d’un autofocus laser et d’un capteur infra-rouge.

L’avant est entièrement recouvert de verre, avec une vitre légèrement bombée.

Pas de changements sur l’ergonomie. Le bouton de mise sous tension est toujours situé sur la tranche droite et il embarque un lecteur d’empreintes digitales. En dessous, on trouve les deux boutons du volume et le déclencheur physique.

La trappe d’accès à la carte SIM et à la carte micro SD se trouve de l’autre côté. Elle est facile à retirer et elle ne nécessite pas l’utilisation d’un accessoire.

La prise casque répond toujours présente et elle est placée en haut, à l’opposé du port USB Type-C.

Xperia XZ : image 6

Tous les boutons sont regroupés sur la tranche droite.

Xperia XZ : image 7

Le Xperia XZ est équipé d’un port USB Type-C.

Premières Impressions

On ne va pas se mentir, la division mobile de Sony n’est pas dans une situation facile en ce moment. La marque a en effet perdu pas mal de parts de marché en l’espace de quelques années.

Pour renverser la tendance, elle a donc choisi d’enchaîner les lancements et le Xperia XZ arrive ainsi quelques mois à peine après le Xperia X et le Xperia X Performance.

On aurait pu s’attendre à une simple mise à niveau technique mais Sony a voulu pousser le concept un peu plus loin en dotant son téléphone d’un tout nouveau design inédit.

En marge, la marque a aussi mis le paquet sur la photo et il faut avouer que l’offre semble assez solide de ce côté-là. Il faudra cependant attendre mon test pour savoir ce que le XZ vaut réellement sur le terrain.

En attendant, eh bien vous pouvez toujours vous abonner à ma chaîne pour ne pas louper mes prochaines vidéos.