Prise en main du Sony Xperia Z2

Sony a frappé fort durant le dernier Mobile World Congress en présentant le nouveau vaisseau amiral de sa flotte, soit le très attendu Xperia Z2. Et ce après des semaines et des semaines de folles rumeurs. Le constructeur a organisé sur Paris une soirée de lancement pour présenter son porte-étendard et j’ai évidemment eu tout le loisir de le prendre en main et de m’amuser avec. Le temps est donc venu de partager mes premières impressions avec vous, avec le plein de photos et même une vidéo en prime.

Prise en main oblige, cet article ne sera pas exhaustif et il fera ainsi l’impasse sur pas mal de choses, dont la nouvelle version de la surcouche maison. Rassurez-vous cependant car nous aurons très bientôt l’occasion de reparler du Z2, pour un test plus complet. En attendant, si vous avez des questions et que vous voulez en savoir plus à son sujet, sachez que les commentaires servent justement à ça.

Sony Xperia Z2 : photo 1

L’un des nombreux stands installés par Sony pour mettre en avant les qualités du Xperia Z2.

Caractéristiques Techniques

Si vous passez régulièrement dans le coin, et si vous avez déjà lu un de mes tests, vous devez fatalement connaître la chanson. Avant d’aller plus loin et avant de nous pencher plus sérieusement sur le terminal, nous allons effectivement commencer par rappeler ses caractéristiques techniques.

  • Ecran de 5.2 pouces.
  • Définition de type Full HD 1080p (1920×1080).
  • Technologies Triluminos, X-Reality et Live Colour LED.
  • Processeur Qualcomm Snapdragon 801 cadencé à 2,3 GHz.
  • GPU Adreno 330.
  • 3 Go de mémoire vive.
  • 16 Go de stockage, port pour cartes micro SD.
  • Capteur Exmor RS 1/2.3″ de 20,7 millions de pixels.
  • Optique G-Lens f/2.0.
  • Puce de traitement BIONZ.
  • Hauts-parleurs stéréo.
  • Batterie de 3 200 mAh.
  • Dimensions : 146,8 x 73,3 x 8,2 mm.
  • Poids : 158 grammes.
  • Android 4.4.2.
  • Prix : 699 euros.

Le Sony Xperia Z2 n’est pas aussi proche de son prédécesseur qu’on pourrait le penser. Son écran gagne ainsi quelques pouces en diagonale et il profite surtout d’une toute nouvelle technologie : le Live Colour LED. Pour faire simple et pour expliquer le concept en quelques lignes, cette dernière vise tout bonnement à améliorer le rendu des couleurs en augmentant le champ de vision du mobinautes.

Et il faut bien l’avouer, le rendu de l’écran du Z2 est vraiment magnifique. François avait amené son Z1 pour l’occasion, j’avais mon Z1 Compact en poche, et la différence est vraiment flagrante, même si elle n’est pas simple à expliquer en quelques mots.

Derrière, il y a aussi le Snapdragon 801, une puce qui a été présentée par Qualcomm durant le Mobile World Congress et qui équipe à la fois le Z2 et le Galaxy S5 de Samsung. Sous le capot, on retrouve un processeur Krait 400 32-bit composé de 4 coeurs couplés à un GPU Adreno 330 et à un modem de type 4G/LTE de catégorie 6. La fréquence des puces est plus élevée que sur le Snapdragon 800 et si l’on en croit les chiffres annoncés par le fondeur, alors cette nouvelle puce serait vraiment plus rapide que la précédente génération.

Prise en main oblige, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester des jeux très gourmands, donc je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur le sujet. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que le Z2 est au moins aussi réactif que le Z1.

Et il y a une cerise sur le gâteau puisque le Z2 sera livré avec des écouteurs intra-auriculaires capables d’atténuer le bruit ambiant à l’aide de microphones. Des écouteurs capables de délivrer un son de très bonne qualité.

Sony Xperia Z2 : photo 2

Si près, et si loin à la fois.

Ergonomie & Design

Tout comme le Z1 et le Z1 Compact, le Xperia Z2 est traité IP55 et IP58. Il est donc en mesure de résister à la poussière, aux éclaboussures et aux immersions. Libre à vous de le glisser dans votre maillot de bain lorsque vous vous rendez à la piscine du coin. Effets garantis.

Esthétiquement parlant, le Z2 s’inscrit dans la droite lignée de tous les derniers Xperia. Il fait ainsi la part belle au verre trempé et à l’aluminium. Ses lignes sont élégantes, les finitions exemplaires et il inspire confiance. Je ne sais pas si le film protecteur placé à l’arrière de sa coque est aussi sensible aux rayures que sur le Z1 en revanche. De toute manière, il faudra mieux opter soit pour une coque de protection, soit pour un second film qui absorbera tous les chocs et qui préservera votre précieux.

Ce n’est pas vraiment une surprise mais on ne trouve aucun bouton physique sur la face avant de l’appareil. Sony a opté pour des boutons tactiles, gérés directement par Android. Vers le haut, nous aurons juste le logo de la marque, la caméra frontale et les détecteurs habituels. Pas de changement au niveau des bordures entourant l’écran du terminal.

Ce n’est pas la même chose au niveau de ses tranches. Si le fameux bouton « premium », les deux boutons dévolus au contrôle du volume et le déclencheur sont toujours accessible depuis la tranche droite de l’appareil, le trou permettant de passer une dragonne a été déplacé de l’autre côté. Le connecteur permettant de recharger et de synchroniser le Z2 à l’aide d’un dock est toujours présent sur la tranche gauche.

Sony a également revu la disposition des trappes du terminal. Le port pour cartes micro SD passe ainsi à droite tandis que le port pour cartes SIM passe à gauche, aux côtés du port Micro USB. Point intéressant, ces derniers sont protégés par une seule et même languette.

Sony Xperia Z2 : photo 3

Le Sony Xperia Z2 dans toute sa gloire.

KitKat 4.4 & Surcouche Sony

Faute de temps, je n’ai pas eu l’occasion de fouiller dans tous les menus et de lancer toutes les applications natives installées sur le Sony Xperia Z2. Ceci étant, j’ai tout de même constaté quelques différences flagrantes par rapport au Z1 et au Z1 Compact.

Je pense notamment au pictogramme représentant l’état de chargement de la batterie, ou même au centre de notifications. Sony a effectivement décidé de le scinder en deux entités distinctes, accessibles par l’intermédiaire de deux onglets différents. Le premier nous renverra vers l’affichage de toutes les notifications générées par nos applications tandis que le second listera nos raccourcis rapides. Contrairement à la version actuelle de la surcouche du constructeur, nous ne serons pas limités et nous pourrons afficher autant d’icônes que nous le souhaitons.

J’ai aussi eu l’occasion de m’amuser avec Lifelog et là, ça a été le coup de foudre. Sony a fait vraiment fort et cette application s’impose finalement comme un compagnon de vie. Elle nous permettra de suivre nos efforts et nos pas, certes, mais elle nous aidera aussi à visualiser tous les moments importants de notre vie, et toute notre activité quotidienne.

L’interface de l’outil est redoutable puisqu’il suffira de faire défiler l’écran vers la gauche ou vers la droite pour remonter dans le temps et pour voir ce que nous faisions la veille, la semaine dernière ou même le mois dernier. Exactement comme un journal relatant le moindre de nos faits et gestes. Sony a vraiment innové pour le coup, et il ne s’est pas contenté de s’aligner sur ce que proposent les autres constructeurs du marché.

Sony Xperia Z2 : photo 4

Le Sony Xperia Z2 semble plus léger en main que le Z1.

Premières Impressions

J’aime beaucoup le Z1 et le Z1 Compact. Sans surprise, le Z2 m’a fait forte impression. Ce qui m’a le plus surpris, c’est sans aucun doute son écran. Il est lumineux, les couleurs sont éclatantes et il suffit de lancer une vidéo en Full HD pour s’en prendre plein les mirettes. Je suppose que le fait de produire des téléviseurs haut de gamme doit aider. Au fil des années, le constructeur nippon a acquis un certain savoir-faire.

La question que je me pose, en revanche, c’est de savoir si cet écran aura une incidence sur l’autonomie du terminal. Pour le coup, je n’ai malheureusement pas de réponse à cette question. Ce n’est pas en une soirée qu’on peut se faire une idée de l’autonomie d’un smartphone.

Ce qui m’a frappé, durant cette soirée, ce sont moins les produits que l’écosystème qui est en train de se mettre en place chez Sony. La firme cherche à tirer parti de ses objets connectés, de ses terminaux nomades, de la PlayStation 4 et de ses téléviseurs. Cette stratégie s’avère apparemment payante.

Selon GfK, Sony a atteint une croissance de 40% sur le secteur des technologies mobiles en France l’année dernière, contre seulement 15% pour Samsung et -2% pour Apple. Le marché, lui, a pris 20% de croissance et cela veut tout simplement dire que la firme nippone a gagné des parts de marché, au détriment de ses concurrents.

Le mot de François : L’écran est époustouflant la dalle IPS est un vrai plus. Même dimension que le Z1 mais avec un écran 5″2 et il semble plus léger. Il n’est clairement pas prévu pour ceux qui ont déjà un Z1 car vraiment trop proche.  En conclusion ce Z2 est une belle pièce tout comme le Z1.