Prise en main du Sony Xperia Z5 Premium

Sony a frappé très fort durant le dernier IFA en levant le voile sur trois terminaux positionnés sur le haut de gamme. Dans le lot, on trouve notamment le Xperia Z5 Premium et le hasard fait bien les choses car le constructeur m’a fait parvenir un exemplaire au début de la semaine. Le moment est donc venu d’attaquer la prise en main de la bête.

Comme à l’accoutumée, mon test se divisera en deux parties. Ce billet se penchera uniquement sur le design et sur l’ergonomie du téléphone et un article plus poussé sera publié dans quelques semaines.

Sony Xperia Z5 Premium P : image 1

La boite du Z5 Premium.

En attendant, si vous voulez découvrir mes vidéos en avant-première, il suffit de vous abonner à ma chaine YouTube ou d’aller fouiner sur la page Facebook de la Fredzone.

Caractéristiques Techniques

Le Xperia Z5 Premium est un terminal assez atypique et ce pour une raison évidente : il est le tout premier téléphone du marché à embarquer une dalle capable d’afficher de la 4K.

Il y a tout de même un point à prendre en considération. Le Z5 Premium n’affiche pas cette définition en permanence et elle s’active uniquement pour les photos et pour les vidéos. Sinon, en temps normal, la dalle ne dépasse pas le Full HD.

Est-ce une mauvaise chose ? Non, car l’écran du terminal consommera aussi moins d’énergie en utilisation courante.

Il faut aussi savoir que sa dalle est un peu plus grande que celle du Z5 (pris en main ici) et elle atteint ainsi les 5,5 pouces, contre du 5,2 pouces pour ce dernier. Le Premium vient ainsi se positionner sur le segment des phablettes.

Pour le reste, il hérite de la fiche technique de ses petits copains.

Il est ainsi propulsé par un Snapdragon 810 couplé à un GPU Adreno 430 et à 3 Go de mémoire vive. L’espace de stockage atteint les 32 Go et il sera possible de l’étendre par le biais d’une carte micro SD. Puisqu’on parle de carte, sachez qu’il est pourvu d’un seul et unique port Nano SIM.

On ne pourra donc pas faire cohabiter deux lignes téléphoniques.

Pas de grosse surprise sur la partie photo. Le Z5 Premium est équipé d’un capteur Exmor RS 1/2.3″ de 23 millions de pixels couplé à une optique 24 mm f/2.0. Il est capable de faire la mise au point en 0,03 seconde et il peut même monter jusqu’à 12 800 ISO en mode photo ou jusqu’à 3 200 ISO en mode vidéo.

La caméra frontale atteint une définition de 5 millions de pixels et elle est aussi couronnée d’une optique grand angle.

Le Xperia Z5 Premium pourra se connecter aux réseaux 4G de catégorie 6 et il a droit au WiFi 802.11 ac (MIMO), au Bluetooth 4.1, au GPS, au NFC et au DLNA. Côté son, on a du LDAC, du SDEE HX et toutes les technologies maisons avec du S-Force Front Surround en prime. Ah et la Radio FM répond aussi à l’appel.

Sinon, eh bien la batterie du terminal atteint une capacité de 3 430 mAh et elle est compatible avec le chargement rapide et plus précisément avec le Quick Charge 2.0 de Qualcomm. Notez pour finir que le terminal est assez massif (154,4 x 76 x 7,8 mm) et plutôt lourd puisque son poids atteint les 181 grammes.

Reste à évoquer la question du prix. Le Z5 Premium est proposé à 799 € sans forfait et donc sans subvention opérateur.

Sony Xperia Z5 Premium P : image 2

Le téléphone et ses accessoires.

Sony Xperia Z5 Premium P : image 3

Le Z5 et le Z5 Premium posant ensemble pour la postérité.

Design & Ergonomie

La boite du Xperia Z5 est plutôt sobre mais elle fait tout de même apparaître un visuel du terminal sur le capot avant et ses principales caractéristiques à l’arrière.

Il suffit de l’ouvrir pour tomber sur le téléphone. Il semble vraiment immense. Les accessoires se trouvent en dessous, rangés dans des boites indépendantes. Sur chacune d’entre elles, on trouve un pictogramme correspondant à l’accessoire associé.

En plus du terminal, la boite renferme un câble de synchronisation, un bloc secteur et la documentation habituelle. Le kit mains libres manque cruellement à l’appel.

Le Z5 Premium ressemble beaucoup à ses petits frères et il hérite ainsi de leurs lignes et de leurs matériaux. Il se compose de deux plaques en verre trempé maintenues par un châssis métallique.

Sony a cependant laissé le verre dépoli du Z5 au profit d’un effet réfléchissant identique à celui des miroirs. C’est très joli à regarder mais la plaque est aussi très salissante et elle a tendance à attirer les traces de doigts. Ce n’est même rien de le dire.

Il sera donc préférable d’investir dans un film protecteur pour régler le problème. Ca ne coûte pas très cher en plus puisqu’on en trouve autour de 3,99 € chez Amazon.

Pas de changement au niveau de l’ergonomie. Tous les boutons physiques sont regroupés sur le flanc droit. De haut en bas, on va trouver le bouton de mise sous tension, les deux boutons dévolus au contrôle du volume et le déclencheur physique.

Le bouton de mise sous tension est plat et long. Il ne ressemble pas du tout à celui du Z3 mais c’est assez logique puisqu’il dissimule un lecteur d’empreintes digitales.

J’avais émis quelques doutes sur l’emplacement de ce lecteur dans ma prise en main portant sur le Z5 mais on s’y habitue assez vite en fait. Après, il est aussi préférable d’enregistrer plusieurs doigts différents histoire de pouvoir passer facilement d’une main à l’autre.

L’emplacement des deux boutons du volume ne m’a pas spécialement convaincu par contre. Ils sont vraiment placés trop bas sur la tranche. Le pire, c’est qu’il y avait de la place en haut.

Bon point en revanche, le déclencheur est très agréable à utiliser et la mise au point s’active à mi course. C’est le même système que sur les réflex ou les hybrides et c’est vraiment très agréable quand on prend beaucoup de photos.

Le port micro USB est intégré à la tranche inférieure, soit à l’exacte opposée de la prise casque. Ils sont tous les deux dépourvus de cache mais cela n’empêche pas le téléphone d’être résistant à l’eau et à la poussière. Attention cependant car Sony déconseille de l’immerger complètement dans l’eau.

Le Xperia Z5 Premium est équipé d’une seule trappe et elle se trouve sur la tranche gauche. Elle regroupe à la fois la carte Nano SIM et la carte micro SD.

Le téléphone est vraiment lourd mais ce n’est pas forcément gênant. Il tiendra mieux en main pour le coup.

Sony Xperia Z5 Premium P : image 5

Le bouton de mise sous tension abrite un lecteur d’empreintes digitales.

Sony Xperia Z5 Premium P : image 4

Le Xperia Z5 Premium est un véritable miroir de poche à part entière.

Premières Impressions

Le Xperia Z5 Premium est vraiment magnifique. Sony a fait de l’excellent travail et on sent tout de suite qu’on est en présence d’un produit très haut de gamme. Les finitions sont parfaites et l’effet miroir m’a complètement bluffé.

Après, le téléphone est aussi très salissant et il suffit de le prendre en main pendant quelques minutes pour que sa face arrière soit entièrement recouverte de traces de doigts, contrairement au Z5 qui n’a aucun problème de ce côté là.

L’emplacement des boutons dédiés au volume me laisse assez perplexe aussi. Je ne comprends pas pourquoi Sony les a placé aussi bas. Après, si vous regardez beaucoup de films, ce n’est pas forcément gênant puisque le téléphone sera incliné à l’horizontale.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de mater des vidéos en 4K mais je peux vous dire que la dalle est vraiment magnifique. Même chose pour l’appareil photo qui fait des miracles.

Bref, cette prise en main touche à sa fin. Si vous avez des questions, les commentaires sont là pour ça.