Prise en main du Xiaomi Mi 9T Pro

Le Xiaomi Mi 9T Pro cristallise de nombreuses rumeurs depuis le début de l’été, et Xiaomi a fini par confirmer son arrivée sur le marché européen… et surtout français. Attendu pour demain dans toutes les bonnes crèmeries, il m’accompagne depuis maintenant quelques jours. Et en attendant son test, on ouvre le bal avec cette prise en main.

Avant de poursuivre, une piqûre de rappel est sans doute nécessaire.

En début d’année, Xiaomi a présenté deux nouveaux appareils sous la marque de Redmi : le K20 et le K20 Pro.

Par la suite, la firme a décidé de leur offrir une version internationale, les Mi 9T et Mi 9T Pro. Étrangement, seul le premier modèle a été lancé en France et le constructeur n’avait à l’origine pas prévu de lancer le second sur notre marché pour éviter de saturer le marché.

C’était cependant sans compter sur l’insistance des Mi Fans, des Mi Fans qui ont fini par pousser le constructeur à réviser sa stratégie.

Packaging & Ergonomie

Le Xiaomi Mi 9T Pro est livré dans une boîte noire très minimaliste, une boîte comportant un visuel présentant l’appareil de face, avec la caméra frontale sortie. Logique, puisque le design du terminal fait partie de ses nombreux atouts.

En ouvrant la boîte, on tombe sur une autre boîte qui regroupe la documentation et une coque rigide en silicone noir.

Le chargeur rapide et le câble de charge / synchro se trouvent sous l’appareil. Le kit mains libres est aux abonnés absents sur mon modèle presse en revanche et je ne pourrai donc pas vous en dire beaucoup plus sur le sujet.

Design & Ergonomie

Xiaomi s’est comme à chaque fois montré très généreux. Entre la coque en silicone transparente et le chargeur rapide 18W, nous aurons de quoi partir du bon pied, et ce même si on aurait préféré trouver dans la boîte un chargeur 27 W puisque la charge rapide du téléphone est compatible avec cette puissance.

Maintenant, les accessoires c’est une chose et le design, c’en est une autre. Le moment est donc venu de nous pencher sur le terminal.

Si vous avez déjà eu le Xiaomi Mi 9T entre les mains, alors c’est sûr, vous ne serez pas du tout dépaysés. Les deux appareils sont en effet identiques en tout point.

Le Mi 9T Pro a donc droit lui aussi à un boîtier en verre. Le boîtier en question se décline à la base en rouge, en bleu et en noir. C’est le dernier qui m’a été confié par la marque.

Construit pour durer, le terminal a aussi pour principale particularité de bénéficier d’un traitement Gorilla Glass 5 sur les deux plaques composant son corps. Il sera donc en mesure de résister à tous les aléas de la vie quotidienne.

Les finitions sont bien entendu très soignées. On appréciera tout particulièrement le motif incrusté dans la plaque arrière, un motif rappelant le kevlar. De même pour les petites touches colorées au niveau du bouton de mise sous tension et du cerclage de l’optique de l’appareil photo, des touches colorées qui donnent beaucoup de cachet au terminal.

Mais la principale particularité du Xiaomi Mi 9T Pro, c’est son écran. Xiaomi a une fois de plus opté pour une dalle OLED capable d’afficher du Full HD, une dalle dépourvue de trou ou d’encoche.

Tout comme sur le Mi 9T, le constructeur a en effet choisi de déporter la caméra frontale dans une pièce popup située au niveau de la tranche supérieure. Ce qui lui a ensuite permis d’intégrer une dalle borderless sans encoche ni poinçon.

Et ça, vraiment, c’est un plus non négligeable, notamment lorsqu’on joue beaucoup ou lorsqu’on consomme énormément de médias.

Xiaomi a bien entendu pris les devants et la caméra frontale a été soumise à un nombre incalculable de tests en tout genre. En outre, la marque a mis en place un système de sécurité qui provoque le repli de la pièce en cas de chocs ou de chutes.

Pas de grosse surprise au niveau de l’ergonomie. Les deux boutons du volume et le bouton de mise sous tension sont toujours placés sur le flanc droit. La trappe des cartes et le connecteur USB-C sont situés au niveau de la tranche inférieure. Attention en revanche car la trappe pourra uniquement accueillir deux nano SIM. Il ne sera donc pas possible d’étendre la capacité de stockage de l’appareil.

Et le lecteur d’empreintes ? Il est directement intégré à la dalle !

Premières Impressions

Cette prise en main touche à sa fin. Je sais qu’elle est courte, mais je préfère en rester là. Je n’ai pas encore assez de recul pour juger de la puissance ou même de l’autonomie du terminal.

Alors bien sûr, le Mi 9T Pro ressemble énormément au Mi 9T, mais il va tout de même un peu plus loin que ce dernier sur le plan technique. Il troque en effet le Snapdragon 730 au profit d’un Snapdragon 855 et il a même droit à un système de refroidissement reposant sur 8 couches de graphite au lieu d’une.

Et ce détail est loin d’être anodin. Xiaomi a bien insisté sur ce fait, le Mi 9T Pro a un positionnement gaming et il doit donc être en mesure de délivrer les meilleures performances possible.

Mais le plus beau, dans tout ça, c’est que Xiaomi a conservé un prix de vente extrêmement attractif. A la base, le modèle 64 Go sera proposé à 429 €, mais une ODR nous permettra de l’obtenir à 399 €. Oui, vous avez bien entendu, moins e 400 € pour un téléphone sous Snapdragon 855. Et si vous avez peur de vous sentir à l’étroit, alors vous pourrez vous diriger vers le modèle doté de 128 Go de stockage qui vous reviendra cette fois à 449 €.