Prise en main du Xperia 10 Plus

Sony m’avait invité sur Paris pour découvrir les Xperia 10 et Xperia 10 Plus ainsi que leur incroyable écran. Un écran qui m’avait fait forte impression durant cette soirée, mais qui m’a aussi laissé très perplexe quant aux usages permis par un tel format.

Et justement, Sony m’a fait parvenir un exemplaire du plus gros modèle. Il va m’accompagner durant ces deux prochaines semaines et vous aurez donc bientôt droit à un test complet. En attendant, on démarre tout doucement avec cette première prise en main.

Prise en main du Xperia 10 Plus : image 1

2019 est une année importante pour Sony Mobile. Si la division peine toujours à trouver sa place sur le marché, et si elle risque malheureusement d’être contrainte de se séparer d’une partie de ses effectifs, elle a tout de même décidé de marquer une rupture et de revoir sa stratégie de nommage.

Exit donc les Xperia Z, Xperia X ou encore Xperia XZ, dorénavant la marque passe aux chiffres et le nouveau fleuron de sa gamme n’est autre que le Xperia 1.

Cette nouvelle dynamique, on la retrouve également sur le milieu de gamme puisque les Xperia XA et Xperia XA Ultra disparaissent au profit des Xperia 10 et Xperia 10 Plus.

Dans cette vidéo, on va surtout s’arrêter sur deux choses : le packaging et le design. Dans un premier temps, on va voir ce que renferme cette boîte. Puis, dans un second temps, on s’attardera sur le design et l’ergonomie du téléphone.

Packaging & Accessoires

Le minimalisme a encore frappé. Le Xperia 10 Plus est en effet livré dans une boîte très sobre et ne comprenant aucun visuel.

On retrouve juste le nom de l’appareil sur le capot avant et quelques caractéristiques à l’arrière. Ici, Sony évoqué notamment l’écran Full HD+ de 6,4 pouces, le Snapdragon 636, les 4 Go de mémoire vive installés à bord de l’appareil, ses 64 Go de stockage, son double module photo arrière, sa caméra frontale ou encore sa batterie de 3000 mAh.

Lorsqu’on ouvre la boîte, on tombe nez à nez avec l’appareil, placé dans un sachet en plastique. Ses dimensions surprennent tout de suite. Il faut dire aussi que l’appareil est très allongé et il embarque ainsi un écran au format 21:9.

Les accessoires se trouvent en dessous. Kit presse oblige, Sony a simplement fourni le câble de synchro et le bloc chargeur, un bloc qui n’est pas compatible avec la charge rapide.

Bien sûr, la version disponible dans le commerce est un peu plus complète et elle inclut notamment un kit mains libres.

Prise en main du Xperia 10 Plus : image 2 Prise en main du Xperia 10 Plus : image 3

Design & Ergonomie

Il faut bien l’avouer, les premières minutes passées en compagnie du Xperia 10 Plus sont assez déroutantes. Sony a en effet opté pour un format assez surprenant et le terminal est ainsi tout étiré en longueur.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas forcément dérangeant. L’appareil est effectivement assez étroit et il tient donc bien en main.

L’écran est donc très imposant, mais Sony a fait des efforts au niveau des bordures. Ces dernières sont assez fines et on retrouve juste un bandeau assez épais en haut, un bandeau qui regroupe d’ailleurs le haut-parleur de l’appareil et sa caméra frontale.

En revanche, les autres bordures sont très fines et cela vaut notamment pour celle du bas, ce qui est plutôt rare.

Le Xperia 10 Plus est en effet dépourvu de menton, un peu à l’image d’un iPhone Xs ou d’un iPhone Xs Max. Et c’est très bizarre si vous voulez tout savoir.

En effet, pour proposer un menton aussi fin, Apple replie le bas de l’écran du téléphone vers l’intérieur pour que le connecteur reparte vers le haut. C’est un procédé très coûteux en termes de production et c’est pour ça que la marque à la pomme est presque la seule à le faire.

La grande question, c’est donc de savoir comment Sony s’y est pris pour proposer un menton aussi fin. Perso, si je devais faire des pronostics, je dirais qu’il est possible que la dalle soit en réalité montée à l’envers et que le connecteur de l’écran se trouve en haut, mais ce n’est pas une certitude et il ne s’agit que d’une hypothèse personnelle.

Si vous vous attendiez à un boîtier en verre ou en métal, alors vous risquez d’être déçus. Sony a opté pour une coque en polycarbonate et cette dernière s’étend du dos de l’appareil à ses bordures. C’est un peu décevant, c’est vrai, mais ce boîtier en plastique a aussi ses avantages. Il sera en effet plus léger qu’un boîtier en métal et il aura un peu moins tendance à attirer les traces de doigts.

L’ergonomie est assez classique. Les boutons sont tous placés sur le côté droit avec, de haut en bas, le bouton de mise sous tension et les deux touches du volume. Le lecteur d’empreintes se trouve pour sa part entre ces deux éléments. Sony a donc choisi de dissocier le bouton de mise sous tension et son lecteur biométrique. Un choix finalement assez curieux.

Curieux, et pas très pratique. Dans cette configuration, les deux contrôles du volume seront en effet assez bas et on aura donc du mal à les atteindre du bout des doigts.

La trappe d’accès aux cartes se trouve sur la tranche gauche et Sony a fait du bon travail. Elle peut en effet être ouverte à l’aide d’un ongle et elle ne nécessite donc pas l’utilisation d’une épingle. En outre, les deux emplacements consacrés aux cartes Nano SIM sont dissociés de celui accueillant la micro SD et il ne sera donc pas nécessaire de choisir entre sa deuxième ligne et son extension de mémoire.

L’offre est complète au niveau de la connectique. Un port USB Type-C nous attend ainsi sur la tranche inférieure tandis qu’une prise casque est présente de l’autre côté, sur la tranche supérieure.

Le module photo regroupe pour sa part deux optiques et deux capteurs. La pièce est centrée à l’arrière et elle ressort un tout petit peu de la coque. Un flash double ton l’accompagne.

Prise en main du Xperia 10 Plus : image 4 Prise en main du Xperia 10 Plus : image 5

Premières Impressions

Sony a toujours nagé à contrecourant et la division mobile de l’entreprise nippone a su innover à de multiples reprises par le passé. Elle a notamment été parmi les premières à offrir une certification IP68 sur ses téléphones ou bien à placer son lecteur d’empreintes sur leur tranche.

Cette fois, l’entreprise a choisi de mettre le paquet sur l’affichage et de nous pousser à sortir de notre zone de confort en nous proposant un format totalement inédit sur un téléphone.

Je ne vais pas vous mentir, j’ai pas mal de doute sur le bien-fondé de cette décision. Si l’idée d’un écran étiré ne me dérange absolument pas, le vrai problème risque de se trouver du côté des contenus. Nous aurons cependant l’occasion d’en reparler plus en avant dans mon test.

Prise en main du Xperia 10 Plus : image 7 Prise en main du Xperia 10 Plus : image 8 Prise en main du Xperia 10 Plus : image 9