Clicky

Le débit des connexions web et leur prix dans le monde

Même si le web s’est considérablement démocratisé ces dernières années, tous les pays ne surfent pas sur le même pied d’égalité. Bon, en même temps, c’est vrai pour tout le reste alors il y avait de fortes chances qu’il en aille de même pour internet, hein… Et bien justement, en fouinant un peu sur le web, je suis tombé sur une image qui compare les connexions internet du monde entier. Même que le moindre qu’on puisse dire, c’est que le résultat est plutôt surprenant.

Comme vous pouvez le voir, on trouve pas mal de données sur cette image. Bon, ça pique un peu les yeux mais vous pouvez agrandir l’image pour plus de confort. Donc on voit que l’un des pays les plus chers en matière de connexion web n’est autre que les Etats-Unis ($3,33 le Mbps). Le plus drôle, dans l’histoire, c’est que nos cousins américains font aussi partie de ceux qui ont le débit le plus faible, avec une moyenne de 4,8 Mbps. Comme quoi, hein…

Evidemment, ce n’est rien à côté de la Pologne qui facture le web vraiment très très cher ($13 le Mbps). Cela dit, on remarque également que le débit moyen de nos amis polonais est nettement plus confortable que celui des américains.

M’enfin, puisque nous sommes français, on se fout royalement des autres pays. Et justement, figurez-vous que notre chère contrée ne se porte pas si mal que ça. Déjà, on est pas cher ($1,64 le Mbps) et on a en plus un bon débit avec une moyenne de 18 Mbps. Comme quoi, quand on veut, on sait aussi être compétitif.

Enfin, le pays qui s’en sort le mieux n’est autre que la Japon. Oui oui, surtout qu’ils sont les moins chers ($0,27 le Mbps) et qu’ils ont un débit moyen de folie : 61 Mbps.

Alors bon, l’image est jolie, hein, mais les statistiques sont quand même assez incomplètes dans la mesure où tous les pays ne sont pas représentés (mais où est la Chine ?). Pour les sources, cette illustration s’appuie vraisemblablement sur les statistiques de l’OECD, de l’ITIF et de l’Internet World Stats. On précisera quand même que ce ne sont que des statistiques, que tout outil de mesure est perfectible et que votre humble serviteur n’y connait absolument rien.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.