Vers un Nexus à 100 dollars ?

Il faut bien l’avouer, plus le temps passe et plus les Nexus sont proposés à un prix attractif. Le cinquième du nom, par exemple, est proposé à partir de 349 euros, ce qui en fait l’un des terminaux les moins chers du marché. Pas mal, c’est certain, mais Google n’aurait pas l’intention d’en rester là. Non et le géant américain voudrait même lancer un nouveau Nexus proposé à un prix défiant toute concurrence, un prix tournant autour des 100 dollars. Et sans subvention opérateur, parce que c’est beaucoup plus drôle comme ça. Vers un Nexus 6c ?

La prudence est évidemment de mise et autant vous prévenir tout de suite : il est encore trop tôt pour sabrer le champagne. Pour le moment, il ne s’agit que d’une banale rumeur en provenance d’un site chinois du nom de MTKSJ et il est évidemment trop tôt pour savoir si ce dernier dit vrai.

Nexus 6c

Et si Google nous gratifiant d’un Nexus 6c ?

Selon le site cité un peu plus haut, Google souhaiterait donc frapper vite et fort en baissant drastiquement le prix de ce Nexus, pour le faire tomber autour des 100 dollars. L’idée, finalement, ce serait de produire un téléphone peu coûteux et susceptible de convenir au plus grand nombre histoire d’aider à la démocratisation des technologies nomades. Tout en permettant à Android de grappiller quelques parts de marché supplémentaires.

Alors bien sûr, pour ce prix là, il ne faut pas non plus s’attendre à un foudre de guerre. Toujours d’après la même source, Google aurait en réalité l’intention de s’associer à plusieurs firmes chinoises pour produire son Nexus. MediaTek, par exemple, pourrait fournir le processeur du terminal. En procédant de la sorte, la firme parviendrait à faire chuter le coût de production de l’appareil. Il ne lui resterait plus qu’à diminuer ses marges pour atteindre son objectif.

Est-ce que cela marquerait la fin de la gamme telle que nous la connaissons ? Pas forcément puisque ce Nexus n’aurait pas pour vocation à se substituer au Nexus 6, qui se positionnerait pour sa part sur le haut de gamme. En réalité, il viendrait simplement compléter l’offre de la firme.

Après tout, si Apple peut produire deux smartphones par an, pourquoi Google n’en ferait pas autant ?

Via