Nexus 6P : la vitre arrière serait plus fragile que prévu

Le Nexus 6P est au coeur d’une véritable polémique sur YouTube depuis quelques semaines et depuis la publication d’une vidéo tournée par Jerry. Il faut croire que la situation n’est pas prête de se calmer. Non et cette fois, ce n’est pas la résistance du terminal aux torsions qui est au centre de toutes les préoccupations mais plutôt… sa vitre arrière.

Ce n’est un secret pour personne mais le Nexus 6P a des lignes assez atypiques. S’il est pourvu d’une coque métallique, Huawei a aussi fait le choix de placer le module photo et son flash dans une pièce en verre située à l’arrière, en haut.

GlassGate Nexus 6P

Plusieurs personnes ont eu la mauvaise surprise de voir la vitre arrière du Nexus 6P se briser d’un coup.

La vitre de protection est spécialement traitée pour résister aux rayures, bien évidemment, et le constructeur a ainsi opté pour un traitement au Gorilla Glass 4.

La vitre arrière du Nexus 6P aurait tendance à se briser sans raison apparente

Il a été présenté en novembre 2014 et il est censé offrir une meilleure résistance aux chocs. D’après les tests menés par Corning, il pourrait même survivre à 80% des chutes. Pas mal, non ?

Jusque là, rien d’anormal, tous les constructeurs font en sorte de protéger les éléments en verre de leurs téléphones. Samsung a d’ailleurs opté pour un traitement similaire pour les deux parois de ses derniers téléphones haut de gamme.

Quel est le problème, alors ? Plusieurs utilisateurs ont été confrontés à un problème assez gênant : la plaque de verre placée au dos du téléphone aurait tendance à se briser… sans raison.

A la base, tout est parti d’une photo publiée hier par un certain Jonny Rat sur Reddit, une photo présentant un Nexus 6P dans un fort mauvais état. D’après le message qui l’accompagne, le verre du téléphone se serait brisée d’un coup alors qu’il reposait sur une table, sans qu’il ne soit exposé au moindre choc.

Etrange, mais ce n’est pas terminé car d’autres personnes ont été confrontées au même problème. Le sujet initial a d’ailleurs suscité pas moins de 718 commentaires en l’espace de seulement quelques heures.

Personne ne comprend ce qui s’est passé mais un internaute a exposé une théorie très intéressante. D’après lui, le problème proviendrait (notez le conditionnel) de la méthode utilisée pour tremper la pièce en verre et pour la renforcer. 9to5Google, lui, pense que cela pourrait aussi venir d’une différence de température entre le terminal et la surface sur laquelle il est posé.

Ce ne sont évidemment que de simples hypothèses et il faudra attendre de nouveaux tests plus poussés ou un communiqué de presse de la part de Google et de Huawei pour savoir ce qu’il en est réellement.