iPhone 6 : la production de la puce A8 aurait commencé

L’iPhone 6 devrait arriver sur le marché, au mieux, juste avant l’été. Il apportera sans doute un certain nombre d’améliorations touchant tout autant à ses spécifications techniques qu’à son écosystème. Dans le lot, il serait question d’une nouvelle puce encore plus rapide que la génération précédente : l’A8. C’est précisément de cette dernière dont il est question présentement. Selon le Commercial Times, Apple aurait effectivement lancé la production de son processeur chez Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. A vous souhaits, bien sûr.

Apple a souvent travaillé avec Samsung par le passé, mais le divorce entre les deux firmes serait finalement consommé et la Pomme Croquée aurait ainsi abandonné l’accord qui le liait au géant sud-coréen. Rien de très étonnant à cela puisque leurs rapports ont se sont considérablement envenimés avec les années, à cause d’un certain nombre de procès portant sur leurs produits respectifs.

Apple A8

Désormais, et comme indiqué un peu plus haut, ce serait donc Taiwan Semiconductor Manufacturing Co qui aurait en charge la production de la nouvelle puce de la firme. Ce nom ne vous dit pas forcément grand chose, mais elle est présente sur le marché depuis les années 80. Elle a travaillé à maintes reprises avec deux autres sociétés que tout le monde connaît cette fois puisqu’il s’agit de Nvidia et de ATI.

Notez d’ailleurs que ce n’est pas la première fois qu’on entend parler d’un rapprochement entre la fonderie taïwanaise et Apple. PC Mag a ainsi consacré un article complet au sujet en 2011. A croire que l’histoire est condamnée à se répéter.

Mais revenons-en plutôt à la puce qui équipera l’iPhone 6. Toujours d’après les mêmes sources, cette dernière devrait être relativement proche de l’A7 et elle serait ainsi capable de gérer des instructions en 64-bit. Plutôt logique, c’est certain, mais j’ai gardé le meilleur pour la fin. Oui, parce que l’A8 serait constituée de… quatre coeurs capable de travailler en même temps, avec la puissance de calcul qui va bien derrière.

Sur le papier, c’est plutôt prometteur, mais il faut rappeler que toute rumeur doit nécessairement être prise avec la plus grande prudence.

Via