Project Bloks, ou quand Google souhaite apprendre la programmation aux enfants

Google est très connu pour son moteur de recherche et pour les différents services gravitant autour mais la firme a pris l’habitude de sortir parfois des sentiers battus et elle vient de remettre le couvert en travaillant sur un produit totalement atypique. Le Project Bloks a en effet un seul et unique objectif : apprendre la programmation aux enfants.

Tout le monde vous dira la même chose, l’informatique occupera une place de plus en plus importante à l’avenir et c’est précisément pour cette raison qu’il faut apprendre à nos enfants à programmer.

Project Bloks : image 1

Google a développé un jeu de construction pour apprendre aux enfants à coder.

La plupart des entreprises en ont conscience et c’est d’ailleurs ce qui a poussé Apple à travailler sur une application iOS destinée aux développeurs débutants.

Il faut apprendre la programmation à nos enfants !

Google n’est pas en reste non plus et il s’est ainsi rapproché du MIT plus tôt dans l’année pour créer un langage de programmation spécialement adapté aux enfants, le fameux Scratch Blocks. Il porte d’ailleurs très bien son nom car il se base à la fois sur le Scratch du MIT et sur Blocky, la technologie mise au point par le géant de la recherche.

Le Project Bloks va un peu plus loin car il se présente sous la forme d’une plate-forme matérielle. Elaborée par le Creative Lab de Google et par un professeur de l’Université de Stanford, elle se fonde sur le principe de la programmation tangible et elle s’adresse ainsi aux élèves du primaire.

Elle se présente en effet sous la forme d’un jeu de construction constitué de plusieurs blocs différents, avec trois éléments de base : le Brain Board, le Base Board et le Puck.

Le Brain Board est la pièce maîtresse du système et il se base sur un Raspberry Pi Zero. Il fournira l’énergie au système, mais il se chargera aussi de tout ce qui a trait à la connectivité puisqu’il pourra communiquer avec n’importe quel appareil en WiFi ou en Bluetooth.

Trois éléments de base et une multitude de possibilités

Les Base Boards sont un peu différents pour leur part puisqu’ils seront utilisés pour créer des flux de programmation. Ils intègrent ainsi un capteur capable de recevoir des instructions en provenance des Pucks et ils se chargeront de les interpréter.

Les Pucks, enfin, prennent la forme de palets compacts et ils seront utilisés pour créer des scripts. Chaque élément représentera en effet un morceau de code différent et il faudra donc les assembler et les poser sur les Base Boards pour créer des instructions complexes.

Grâce à ce système, les enfants pourront donc comprendre plus facilement la logique de la programmation, et se préparer ainsi à apprendre des langages plus complexes.

Attention cependant car le Project Bloks n’en est qu’à ses premiers balbutiements et les écoles ne peuvent pas encore en profiter. Google cherche en effet à nouer des partenariats avec les développeurs, les chercheurs et le corps enseignant afin de finaliser le projet.

Lorsque ce sera fait, alors il sera distribué aux écoles.

Mots-clés googleproject bloks