Clicky

Protection des données : Microsoft Edge devance Chrome et Firefox

Le phishing ou hameçonnage est une méthode utilisée par les pirates pour récolter des informations personnelles en ligne. Les navigateurs ont tous leurs procédés pour s’en protéger, mais selon Neowin, le moteur de recherche le plus performant en matière de protection des données est Microsoft Edge. Les utilisateurs de ce dernier ont moins de chances d’être victimes de phishing.

Cette semaine, deux études comparatives ont été publiées par le NSS Labs. Elles concernent l’effectivité des mesures utilisées par les systèmes d’exploitation et les navigateurs pour protéger leurs utilisateurs du phishing. La conclusion de ces études a montré que Microsoft Edge était plus sécurisé que les autres navigateurs comme Firefox ou Chrome.

microsoft

Lors de ces études de comparaison, plus de trente-six mille tests d’accès ont été effectués sur mille cent trente-six URL suspectes. Ces études ont duré vingt-trois jours.

Ouverture ou fermeture des navigateurs, aucun impact sur la sécurité

Ces tests ont montré que Microsoft Edge était le navigateur le plus réactif quant à la détection de phishing et à la protection des données des utilisateurs. Le taux de protection offert par Microsoft Edge est de 81% si celui de Firefox est de 50% et celui de Chrome 58%.

Ces études ont également démontré que surfer en mode ouvert ou fermé n’augmentait pas la protection contre le phishing. Utiliser Edge sur Windows 10S au lieu de Windows 10 n’impacte en rien le niveau de sécurité. Néanmoins, l’utilisation d’Edge sur Windows 10S est plus sécurisée que l’utilisation de Chrome sur Chrome OS.

L’atout Windows Defender Application Guard

Les chiffres ont révélé qu’Edge repère et bloque 92,3 % d’URL de phishing lorsqu’il est utilisé sur Windows 10 S alors que Chrome n’en détecte et n’en arrête que 74,6%. L’année dernière, l’efficacité de Microsoft Edge contre le phishing avait déjà été plébiscitée par le spécialiste de la cybersécurité NSS Labs.

Néanmoins, le constat de 2016 n’était valable que pour les systèmes Windows 10 utilisés en entreprise. Le navigateur avait détecté 91,4% des adresses piégées et arrêté 99% des piratages d’ingénierie sociale. Afin de lutter contre l’hameçonnage, les systèmes de navigation possèdent une liste des sites dangereux, avertissent l’utilisateur et lui recommandent de ne pas poursuivre sa navigation.

Microsoft Edge possède une fonctionnalité qui lui permet d’isoler les onglets dangereux en les mettant dans une sandbox, il s’agit du logiciel Windows Defender Application Guard.

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !