PS Vita : au Japon, Sony programme l’arrêt de production de sa console à 2019

2019 marquera le début de la fin pour la PlayStation Vita au Japon. Sur ses terres, Sony vient d’annoncer que sa dernière console portable (lancée en décembre 2011 au Japon et en février 2012 en Europe), cessera d’être produite après 2019. Si aucune date précise n’a été communiquée par le géant nippon, la PS Vita n’en vit pas moins ses derniers mois sur le marché japonnais. Pour rappel, en mai dernier Sony annonçait qu’à partir de 2019, également, les cartouches de jeu destinées à la machine ne seraient plus produites. Une nouvelle qui ne laissait finalement rien augurer de bon pour la PS Vita.

Une fois cette année fatidique passée, Sony devra donc écouler les stocks restants jusqu’à leur épuisement complet. La PS Vita rejoindra alors les rangs des rares échecs de la marque en matière de consoles de jeu.

La PS Vita tirera sa révérence au public japonais à l’horizon 2019 nous apprend Sony. On parle ici d’un arrêt pur et simple de la production pour ce qui restera probablement la dernière console portable du géant nippon.

Parmi les autres flops de Sony dans ce domaine, difficile d’oublier le fiasco de la PSP Go, la console portable 100% orientée démat’ que tout le monde avait déjà oubliée quelques mois seulement après sa sortie fin 2009. La PS Vita n’aura pas connu une telle débandade, c’est vrai, mais son arrivée tardive sur le marché l’aura forcé à rivaliser avec l’avènement des smartphones, et la multiplication des titres free-to-play proposés sur les stores d’iOS et d’Android.

Le Japon, terre d’asile pour la PS Vita

Désavouée depuis des années en Europe, la PlayStation Vita parvenait encore à tirer son épingle du jeu au Japon, notamment au travers de titres exclusivement réservés à ce marché, que les Occidentaux que nous sommes n’auront vu passer qu’au travers de l’import. De quoi expliquer les ventes timides, certes, mais subsistantes au pays du soleil levant… et ce même au cours de ces dernières semaines.

Selon les données publiées par Gematsu pour ce mois de septembre, la console aurait ainsi réussi à s’écouler à hauteur de 1 973 unités au cours de la semaine comprise entre les 10 et 16 septembre dernier, et à tout de même 141 011 exemplaires au cours de l’année 2018. Au total 5 928 891 PS Vita auront trouvé preneur, toujours au Japon, au cours de leurs six années de commercialisation.

Reste maintenant à savoir si Sony aura l’audace de lancer une nouvelle console portable pour remplacer la PS Vita. De ce côté rien n’est moins sûr, comme en attestent les déclarations de Hiroyuki Oda (Senior VP de la firme), qui assurait au micro de Famitsu que Sony n’avait « aucun projet en cours concernant une nouvelle console de jeu portable« .

Mots-clés japonps vitasony